• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le tour opérateur de l'hôtel des Grandes Rousses à l'Alpe d'Huez condamné

Début 2012, des saisonniers de l'hôtel des Grandes Rousses à l'Alpe d'Huez avaient déposé plainte contre leur employeur qui ne les avait pas payés depuis le début de la saison. Le représentant en France du tour opérateur britannique vient d'être condamné à 4 mois de prison avec sursis.

Par France 3 Alpes avec AFP

Lors du procès, le Procureur avait requis 10 mois avec sursis et 15.000 euros d'amende. Ce lundi 10 juin, à l'heure du délibéré, le tribunal correctionnel de Grenoble a donc été un peu plus clément: 4 mois avec sursis pour cette affaire de "travail dissimulé" qui avait fait grand bruit un an plus tôt.

Rappel des faits
 

L'affaire avait éclaté en janvier 2012. Une cinquantaine de saisonniers de cet hôtel trois étoiles, dirigé par un tour opérateur britannique, déposaient plainte contre leur employeur. Non seulement il ne les avait pas payés depuis le début de la saison mais il ne leur avait pas, non plus, fait signer de contrat.

Les 45 employés de l'hôtel était presque tous de nationalité britannique.

La plupart d'entre-eux avaient été recrutés en Angleterre où les contrats écrits ne sont pas obligatoires. Une enquête menée avec l'Inspection du travail et les services de l'Urssaf, avait été ouverte pour travail illégal. "On ne peut pas employer dans un établissement français des salariés sous condition de droit étranger", nous avait alors expliqué Philippe Nicolas, le directeur de l'unité territoriale Isère à la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail (Direccte).

Travail dissimulé à l'hôtel des Grandes Rousses
Reportage diffusé le 13.01.2012

 

Sur le même sujet

Sortie de prison Tuna Altinel

Les + Lus