Tourisme en Auvergne : l’union des 4 départements pour attirer les vacanciers

A tout juste 2 mois des vacances d’été 2021, les départements du Puy-de-Dôme, de l’Allier, de la Haute-Loire et du Cantal mobilisent  500.000 euros pour une grande campagne de communication. Objectif : faire venir les touristes.

Des berges de l'Allier au sommet du Puy Mary, les départements d'Auvergne se mettent en 4 pour attirer les touristes cet été.
Des berges de l'Allier au sommet du Puy Mary, les départements d'Auvergne se mettent en 4 pour attirer les touristes cet été. © Jérémie Fulleringer - MAXPPP

L’union fait la force, c’est le leitmotiv des quatre départements d’Auvergne. Une démarche lancée en 2019 par le Puy-de-Dôme et le Cantal, rejoints à l’été 2020 par l’Allier et la Haute-Loire sous une marque désormais commune baptisée « Auvergne destination ». Ils vont ainsi pouvoir mobiliser un budget global de 900.000 euros en 2021, dont 500.000 pour la campagne d’été lancée fin avril, un plan inédit en France tant par l’alliance des départements que par son montant financier.

"Il y a un enjeu permanent pour ce secteur économique, les prestataires ont tous souffert cet hiver et lors des confinements qui ont fragilisé nos professionnels. Il faut maintenant qu’on en atténue les conséquences" explique Bruno Faure, le président du Conseil départemental du Cantal.

Une campagne à 500.000 euros

Les Conseils départementaux et leurs comités du tourisme ont vu grand en investissant dans le détail 200.000 euros pour être présents pendant l’été sur 1000 panneaux publicitaires à Paris et en proche banlieue et sur 400 à Lyon avec un objectif de 200 millions de contacts visuels, avec 150.000 euros pour un magazine de 84 pages tiré à 100.000 exemplaires dont 80.000 seront distribués en supplément gratuit d’achat d’un magazine dans le réseau Relay à Paris et à Lyon. Une campagne radio sur France Inter pendant 15 jours fin juin et début juillet va mobiliser 100.000 euros et 50.000 euros seront investis dans le digital avec l’objectif de toucher 4 millions de personnes et de gérer  500.000 clics que le site auvergne-destination.com, notamment en tissant des partenariats avec des influenceurs spécialisés et des bloggeurs de voyage.

"On est sur tous les vecteurs de communication, sur le numérique et le digital bien sûr mais aussi l’affichage dans les rues pour attirer l’attention et faire penser à l’Auvergne ; surfer sur ces notions de nature et de liberté dont on bénéficie déjà" précise Bruno Faure ; "L’axe le plus fort c’est notre image nature et grands espaces. Les gens ont été sevrés de pouvoir se promener à cause des limitations de déplacements, ils aspirent à plus de liberté et sont sensibles à l’environnement. Nos 4 départements sont un vaste territoire de jeu en plein air, marqué par les volcans et par l’eau".

Explorons ensemble l'Auvergne - Numéro 01
Publish at Calameo

La carte nature avant tout

Le slogan "explorons ensemble l’Auvergne" donne le ton de cette campagne axée sur les grands espaces. Dans les 4 départements, elle sera accompagnée par des réalisations. Ainsi dans le Cantal l’activité vélo va en profiter : "On était connu pour proposer de nombreuses randonnées, de la simple balade aux circuits plus sportifs en raison de nos reliefs. Le développement du vélo à assistance électrique redonne une accessibilité à la portée de tous. On va ainsi mailler notre territoire de bornes de recharge. On est en train d’en installer entre 60 et 70 sur des sites touristiques : c’est un système de casiers où l’on peut laisser gratuitement sa batterie le temps d’une visite, un repas ou une baignade. On assure de pouvoir faire le retour et on étend le rayon d’action des vélos électriques au bénéfice de vacances propres. Un plan sera édité pour guider les cyclistes. Dans le même temps avec le comité de cyclisme on est en train d’installer des panneaux pour jalonner les cols et les côtes en indiquant les distances restant à parcourir et les pourcentages de montée tous les kilomètres" détaille Bruno Faure.

Pour Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, "Le tourisme équestre a beaucoup d’avenir lui aussi. Ces espaces se prêtent bien à ces nouvelles pratiques et aux attentes des touristes. On pourrait par exemple les accompagner en mettant en place et en développant des structures dédiées aux cavaliers et à leurs chevaux pour proposer des circuits de plusieurs journées. On a aussi à faire vivre ensemble un patrimoine naturel et un patrimoine bâti. Les fleuves, lacs, rivières et le thermalisme sont présents dans 3 départements : l’Allier, le Puy-de-Dôme et la Haute-Loire alors que Cantal et Puy-de-Dôme partagent les volcans et un parc naturel régional, c’est aussi des synergies à développer".

Explorer, s’oxygéner, s’amuser, observer et profiter, les organisateurs de cette campagne ont voulu coller aux nouvelles demandes des touristes en quête de vacances actives et partagées. Des tendances désormais bien intégrées par les professionnels du tourisme qui savent qu’ils se battent sur un marché très concurrentiel, à nouveau marqué en 2021 par l’incertitude et par un attrait renouvelé pour les vacances en France.

Le tourisme en Auvergne

Le tourisme en Auvergne c’est :

  • 20 000 emplois salariés soit 11% de la part de marché régionale
  • 225 millions d’euros d’investissement en moyenne sur les 3 dernières années soit 13% de la part de marché régionale
  • 550.600 lits touristiques dont 23% en lits marchands classés et 77%% de lits en résidences secondaires
  • 26,8 millions de nuitées françaises en 2019 dont 7 millions de nuitées touristiques intrarégionales soit 22% de la part de marché régionale
  • 3 sites dans le top 10 des sites les plus fréquentés en Auvergne-Rhône-Alpes : le PAL, le Panoramique des Dômes et Vulcania
  • 40.000 curistes par an
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie vacances sorties et loisirs