• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Biennale de Gentilly : quand l'art contemporain hante un collège du Val-de-Marne

© V. Blumlhuber / France Télévisions
© V. Blumlhuber / France Télévisions

Pour la 3e fois la Biennale de Gentilly a investi un collège désaffecté des années 30, devenu friche artistique. Le Choix Culture reprend les chemins de l'école, insolites et peuplés de fantômes.

Par Véronique Dessoudres

Une quarantaine d'artistes aux expressions et techniques très diverses ont installé près de 500 oeuvres dans la grande cour, les couloirs et les salles de classe du vieux collège de Gentilly.
 
L'art contemporain et les fantômes
Exploration d'une friche artistique - F. Castaingts / V. Blumlhuber / France Télévisions


Inspirés par les fantômes qui, dit-on, hantent les murs, les artistes ont créé des parcours nostagiques et parfois angoissants. Les créations sonores, les mannequins, les sculptures, les photos, les peintures,... investissent ce lieu particulier.

Magda Moraczewska et Dominique Martigue, coorganisateurs de la Biennale, proposent aux artistes des espaces inhabituels.

Notre objectif est de rendre l'art contemporain accessible. Et le lieu nous aide parfaitement. Que ce soit les salles de classe, les escaliers ou les toilettes, les artistes sont invités à investir l'espace.


Ces espaces d'accrochage originaux ont attiré à Gentilly l'artiste coréenne Ji Seon Yoon et l'artiste québecoise Lorraine Dagenais.
 

Les fantômes de la Biennale de Gentilly vous attendent jusqu'au 14 avril.
https://biennaledegentilly.org/
https://www.facebook.com/biennaledegentilly
Ancien Collège Pierre Curie
25 rue Jean Louis
94250 - Gentilly

Sur le même sujet

L'art contemporain et les fantômes