Cesson-Montpellier: supporters et bretons sont derrière leur club coûte que coûte

Après la mise en examen de 11 personnes, dans l'affaire des paris truqués, le club de Cesson a décidé de se constituer partie civile. Hier, lors du match entre Cesson et Dunkerque, les supporters ont acclamé leurs sportifs.

Le club de Cesson Rennes Métropole Handball (CRMHB) explique dans un communiqué, qu'il tient à souligner avec force que dans cette situation il est doublement victime. D'une part, l'image du club est sérieusement altérée pour être systématiquement associée, dans la presse et auprès du public, à des paris présumés illégaux alors que tous les joueurs du club sont informés de la réglementation sur les paris sportifs et sur la stricte interdiction qui leur est faite d'y participer, de quelque manière que ce soit."

Dans ce communiqué, les dirigeants du club ajoutent que "la révélation de tels faits, dans leur dimension nationale et internationale, engendre pour le CRMHB des répercussions économiques importantes auprès de ses partenaires et du public". 

Le club de Montpellier et la Ligue nationale de handball ont aussi décidé de se porter partie civile devant la justice. Un choix qui leur permet un accès quasi-immédiat au dossier. 

Côté sports

Côté sports, Cesson a perdu hier face à Dunkerque. Les joueurs bretons peuvent compter sur le soutien indéfectible de leurs supporters



L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité