Marcillé-Raoul : les salariés occupent toujours Novandie

Le directeur et le DRH de la laiterie Novandie, à Marcillé-Raoul (35) retenus par les salariés, ont pu quitter le site ce soir. Site occupé et bloqué depuis lundi par les manifestants qui souhaitent renégocier les 76 licenciements prévus.

Ils occupent l'usine jour et nuit, et bloquent les sorties et entrées depuis lundi, empêchant les camions de pénétrer sur le site. Suite au comité d'entreprise, lundi, une soixantaine de salariés, a décidé de retenir dans une salle de réunion, deux dirigeants, le directeur et le DRH du site de Novandie à Marcillé-Raoul, près d'Antrain, en Ille-et-Vilaine. Les manifestants les ont laissé repartir ce mercredi soir. Ils souhaitaient ainsi mettre la pression pour renégocier le plan qui prévoit la suppression de 76 postes, soit 74 licenciements, sur les 168 que compte l'usine.
Les salariés demandaient dans un premier temps que le CCE prévu jeudi au siège du groupe à Maromme, près de Rouen, soit avancé et se déroule à Marcillé-Raoul, site dont l'avenir est en jeu. Ils n'ont pas obtenu gain de cause pour cette question. Ils ont obtenu en revanche un accord sur les départs volontaires. Leur principale revendication était d'obtenir 50 000 euros pour tous les licenciés plutôt que les 2 à 4 mois de salaires annoncés par la direction, ce qu'ils n'ont pas eu.
Selon un représentant syndical, les autres revendications seraient : 
- le maintien de l'emploi jusqu'en 2018 sur le site pour les salariés restant dans l'entreprise
- des primes supra-légales pour les les salariés licenciés afin de les aider dans leur reclassement
- un accord sur les départs volontaires 
- un accord pour des départs en pré-retraite
Une réponse est attendue dans la journée.
Fin septembre, l'entreprise Novandie, filiale du groupe Andros spécialisée dans les produits laitiers, avait annoncé par le biais d'un comité central d'entreprise la suppression de 76 postes sur son site de Marcillé-Raoul.  

Le reportage à Marcillé-Raoul d'Isabelle Rettig et Jean-Michel Piron




Interviews :
- Christine Boullé, salariée Novandie
- Jacques Morel, salarié Novandie
- Jean-Pierre Delalande, Secrétaire CFDT Agroalimentaire 35
- Emile Marion, délégué CFDT




 


 

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité