Armor Lux fait face à la pénurie de couturières

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antonin Billet
Une couturière de l'entreprise Armor Lux à Quimper.
Une couturière de l'entreprise Armor Lux à Quimper. © AFP PHOTO FRED TANNEAU

Il n'existe plus en France de filière de formation de couturières pour l'industrie textile. L'entreprise quimpéroise a donc créé sa propre formation avec l'aide de Pôle Emploi pour 15 nouvelles recrues.  

L'industrie textile a quasiment disparu du paysage hexagonal. Alors lorsqu'Armor Lux a voulu recruter, l'année dernière, l'entreprise quimpéroise a été obligée de créer sa propre formation interne. Avec l'aide de Pôle Emploi, Armor Lux a mis sur pied une campagne de recrutement taillée sur mesure. Des tests de sélection ont été organisés dfaisant complètement fi du CV des candidates. Cette formation comprend 3 mois de stage non rémunéré puis un an de contrat de professionnalisation avec un salaire à la clé. En effet, il faut bien deux ans pour former correctement une couturière tant il existe de machines, de textiles et de techniques différentes.  Les 15 nouvelles recrues n'en sont qu'à la moitié de leur parcours mais le bilan est déjà largement positif. Il y a encore 5 mois, la plupart de ces femmes savaient à peine coudre. Aujourd'hui, elles surjettent et elles piquent comme des pros...ou presque.

Le reportage de Catherine Aubaile et Florence Malésieux : 



Armor Lux envisage de renouveler cette opération de recrutement car bon nombre de ses couturières approche de l'âge de la retraite. 


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.