Cet article date de plus de 8 ans

Pourquoi avons-nous absolument besoin de la SNSM?

La Société Nationale du Secours en mer débute ses stages de nageurs-sauveteur en mer. Car si l'on a l'image des canots de sauvetages, Le bilan de cette dernière année témoigne de l'importance prise par les postes sur les plages: les interventions ont augmenté de 20% entre 2012 et 2011. Infographie
Un nouveau canot tout-temps a été mis à l'eau en février 2012
Un nouveau canot tout-temps a été mis à l'eau en février 2012 © SNSM
La SNSM, c'est le premier armateur de France. Avec ses impressionnants canots tout-temps et ses gros pneumatiques, sur le littoral français comme en outre-mer. Reparties sur les 233 stations du littoral, les sauveteurs embarqués ont effectué près de 3500 interventions en mer, et secouru plus de 6500 personnes.

Mais il y a aussi le bord de mer, ses plages, ses petits bobos (le gros des interventions), ses enfants égarés, et -en nette recrudescence- les interventions pour des loisirs nautiques type kite-surf ou engins motorisés. 

Autre mission: la prévention, avec de multiples démonstrations à la sécurité et diverses opérations. Un site dédié, Graine de sauveteurs, a été mis en place pour les 7-17 ans.

Le bilan 2011 de la SNSM Qui? | Create infographics

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs mer sports nautiques