Amical: match nul entre Rennes et Nantes

Oswaldo Vizcarrondo en pleine action hier à Rennes. / © DAMIEN MEYER / AFP
Oswaldo Vizcarrondo en pleine action hier à Rennes. / © DAMIEN MEYER / AFP

Hier, lors d'un match de préparation, les Rouges et Noirs ont affronté à la maison les Canaris qui reviennent cette année en Ligue 1.  La rencontre s'est terminée sur un nul (1-1).

Par Géraldine Lassalle

Durant le match, Rennes s'est créé peu d'occasions (tir de Montano, 21e, tête de Fantamady Diarra, 57e, tir de Féret à côté, 62e) et a montré des carences défensives après pourtant une bonne prestation lors de son dernier match de préparation, mercredi face à Lorient (4-1). Mais au final, les hommes de Philippe Montanier, qui n'a pas aligné sa dernière recrue, l'attaquant international portugais Nelson Oliveira, trop juste physiquement, ont évité in extremis une troisième défaite depuis le début de leur préparation après celles subies face à Niort (L2, 1-0) et Angers (L2, 2-0)
Le FC Nantes, promu en Ligue 1, lui a longtemps cru tenir sa première victoire de la présaison, après des défaites contre l'Evian-TG (1-0), Angers (L2, 3-1), Guingamp (1-0), et un nul mercredi contre le Poiré-sur-Vie (Nat., 2-2). Les Canaris ont en effet ouvert le score sur une erreur du jeune défenseur central rennais Hountondji, qui a relancé dans la surface sur Gakpé (59e). Le Rennais Erding a finalement égalisé après un cafouillage dans la surface pendant les arrêts de jeu.
Un nul assez cruel pour les hommes de Michel Der Zakarian, qui avait cette fois aligné une défense à quatre après avoir effectué l'essentiel de la préparation avec cinq défenseurs.
Car avant le but, Pancrate avait d'abord perdu son duel avec le gardien rennais Costil (4e), qui a ensuite détourné une reprise de volée de Djordjevic (44e). En deuxième période,  Aristeguieta avait incroyablement manqué le but vide (50e) et Bessat n'avait pas trouvé le cadre (54e).

Philippe Montanier (entraîneur de Rennes): "Il y a une importante baisse d'un cran par rapport au match de Lorient (4-1 mercredi). On a été inoffensifs face à un adversaire qui nous attendait dans son camp, on a été décevants dans l'animation offensive, on manquait de rythme. Il y a eu beaucoup de déchet technique, et donc on a eu du mal à terminer devant. Derrière, on a été souvent en infériorité numérique, et dans ces cas-là les fautes techniques reviennent comme des boomerangs. Les jeunes ont été assez émotifs, en-dessous de ce qu'ils avaient montré jusque-là. Tout ça fait que le match a été moyen. C'est dommage que collectivement on n'ait pas réussi à progresser par rapport à notre dernière prestation. C'était la quatrième semaine de préparation, mais ce n'est pas une raison qui explique qu'il y ait eu autant de déchet technique."
Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes): "On a bien récupéré le ballon, avec un bloc assez haut, on n'a pas souvent été transpercé dans l'axe. On a cinq occasions
nettes, et de belles situations, mais on a trop manqué d'efficacité devant le but. Dans le contenu c'était bien, mais il faut être plus juste dans les passes. La défense à quatre après avoir évolué à cinq pendant quasiment toute la préparation ? Je travaille tous les systèmes, je vais utiliser les deux. Et ce qui est important c'est l'animation, la façon dont on court pour récupérer le ballon. On a été compacts, ils ont eu une occasion nette, ils ne nous ont jamais mis hors de portée. Mais il faut être plus tueurs devant le but."

Propos recueillis en conférence de presse par l'AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus