Grève à France Télévisions : les programmes de France 3 Bretagne seront perturbés

Un appel à la grève a été lancé pour ce jeudi 7 novembre à France Télévisions. En cause, le plan de départ volontaire de 361 postes. En Bretagne, l'intersyndicale demande une réelle décentralisation audiovisuelle.

© AFP Image Forum
Il n'y aura pas de JT sur France 3 Bretagne ce jeudi 7 novembre. Tous les programmes de France Télévisions seront d'ailleurs perturbés par un mouvement de grève national à l'appel d'une intersyndicale (CGT, CFDT, FO, SNJ). En cause, le plan de départ volontaires par la direction dans un contexte de crise, entre cure d'austérité et échecs d'audience.

Les syndicats de France Télévisions  ont appelé tous les salariés du groupe à cesser le travail à partir de minuit pour 24 heures. Lors d'une dernière réunion de négociation mercredi matin, "la direction est restée inflexible", malgré "des propositions concrètes" des syndicats, a regretté FO dans un communiqué. "La dynamique de négociation est suspendue, pas rompue", a déclaré de son côté mercredi le directeur général délégué aux programmes de France Télévisions, Bruno Patino, devant l'Association des journalistes médias (AJM). 

L'intersyndicale a invité les salariés à se réunir à 14H00 place du Palais royal à Paris, à côté du ministère de la Culture, pour un "grand rassemblement revendicatif".

Une délégation de salariés, qui ont majoritairement suivi le mouvement de grève, est partie de Rennes pour gonfler les rangs de la manifestation. Pour le pôle Nord-Ouest, comprenant les antennes de Bretagne, Pays-de-la-Loire, Haute et Basse Normandie, Centre et Île-de-France, le plan de départ volontaire porte sur 22 postes. "A rajouter 40 équivalents temps plein de non permanents qui ne travaillent plus pour nous rien que pour l'année écoulée" expliquent les élus du CE dans un communiqué diffusé le 25 octobre à l'occasion d'un CE. La CGT explique "Cela fait des années que l'on réclame l'inversion du modèle de France 3, que la chaîne devienne vraiment la chaîne des régions, avec un décrochage national. Pour nous ce plan de départ volontaire attaque surtout les productifs des régions. C'est un plan typiquement jacobin, avec ça ils nous affaiblissent et vont à l'encontre du développement des programmes régionaux".

© MA. Mouchère
© MA. Mouchère
© France 3 Bretagne
© MA. Mouchère
© A. Castier
© K. Veillard

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
france 3 mouvement social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter