La Banque Alimentaire en manque de bénévoles en Bretagne

La collecte annuelle de la Banque Alimentaire aura lieu les 29 et 30 novembre 2013. Pour organiser la récolte des denrées, elle lance un appel aux bonnes volontés car la région manque de bénévoles.

Déchargement de denrées à l'antenne quimpéroise de la Banque Alimentaire.
Déchargement de denrées à l'antenne quimpéroise de la Banque Alimentaire. © Carole Collinet
Avant d'organiser la grande collecte annuelle et nationale les 29 et 30 novembre, les antennes départementales et locales de la Banque Alimentaire recherchent des bénévoles. Ces bénévoles seront formés et ensuite répartis dans les différents points de collecte situés dans les grandes surfaces.

Dans le Finistère, prés de 2000 bénévoles seront répartis sur 220 points de collecte. Il manque encore actuellement 200 à 300 personnes pour compléter les équipes. Toutes les bonnes volontés sont acceptées, il suffit d'être majeur. Cette année la Banque Alimentaire du Finistère a collecté l'équivalent de 500.000 repas pour 7900 bénéficiaires.

A Rennes, les élèves du Lycée Saint Vincent ainsi que ceux de L'ESC vont  participer à la collecte. 120 points de collecte vont être mis en place dans l'agglomération rennaise.

Les antennes costarmoricaines et Morbihannaises de la Banque Alimentaire sont également à la recherche de bénévoles.

Collecte banque alimentaire Bretagne


La Banque alimentaire reçoit tout au long de l'année les dons réguliers des producteurs et des grandes surfaces. Mais certains produits manquent parfois ou sont en quantité insuffisante comme le sucre , le beurre ou bien le chocolat. la collecte des particuliers c'est l'occasion d'apporter de la diversité dans les produits récoltés. En deux jours, la Banque Alimentaire collecte chaque année l'équivalent de 25 millions de repas distribués à près de 820.000 personnes en France.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité alimentation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter