Grève, défilés... la fronde contre les rythmes scolaires continue

L'école de Saint-Ginoux proposent de nombreuses activités péri-scolaires / © France3
L'école de Saint-Ginoux proposent de nombreuses activités péri-scolaires / © France3

Plusieurs syndicats ont appelé ce 5 décembre à arrêter le travail pour réclamer l'assouplissement du décret sur les rythmes dans le primaire ou son abandon. Plus de 20% de grévistes dans l'académie de Rennes.

Par Sylvaine Salliou

Les taux de participation dans l'académie de Rennes sont plus élevés que lors de la dernière grève le 14 novembre dernier. Ils sont de 20,3 % au niveau académique et 18,89 % au niveau national. Pour rappel, les taux de participation à la grève des enseignants du premier degré du 14 novembre 2013 étaient de 15,9 % au niveau académique et 23 % au niveau national.

Les cantines, la garderie et les activités périscolaires ont été touchées, un peu partout en Bretagne. A Rennes, le fonctionnement des cantines et des garderies était perturbé.

Pas de libre choix pour les maires


A l'Assemblée nationale, le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a opposé jeudi "l'intérêt de l'enfant" à une proposition de loi de l'UMP Xavier Bertrand laissant un "libre choix" aux maires dans l'aménagement des rythmes, présentée comme "une porte de sortie". Cette proposition de loi a été rejetée jeudi à l'Assemblée nationale après une discussion générale parfois passionnée d'environ deux heures, une motion de rejet préalable du texte, déposée par les socialistes, a été adoptée par 105 voix contre 72. L'UMP a dénoncé le recours à une telle procédure empêchant le débat sur les différents articles du texte, M. Bertrand protestant contre un "déni de démocratie" et "une première à l'égard d'un texte de l'opposition depuis 18 mois". 

La réforme, destinée à mieux répartir les cours pour lutter contre l'échec scolaire, a été mise en oeuvre il y a trois mois dans 17% des communes, les autres attendant la rentrée 2014.




Sur le même sujet

Les + Lus