• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 : Guingamp n'a pas fait le poids contre Monaco, Lorient poursuit sur sa lancée victorieuse à Ajaccio

L'arrière Lorientais Vincent Aboubakar, après avoir marqué son but / © AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA
L'arrière Lorientais Vincent Aboubakar, après avoir marqué son but / © AFP PHOTO / PASCAL POCHARD-CASABIANCA

Lors de cette 18e journée de Ligue 1, les Monégasques l'ont emporté sans forcer à Guingamp, (2-0), alors que Lorient, dominateur s'est logiquement imposé sur le terrain de l'AC Ajaccio (2-1) et a signé sa cinquième victoire consécutive.

Par Krystell Veillard

Monaco aligne sans forcer une cinquième victoire de suite sur le terrain de Guingamp (2-0) 


Beaucoup plus appliqués que leur adversaire à défaut d'être géniaux, les joueurs monégasques ont cependant été inquiétés défensivement en début de match comme sur des frappes de Douniama (3) ou Mandanne (7). Mais la menace guingampaise s'est légèrement estompée après l'exclusion de Martins Pereira après deux fautes grossières (23), et James Rodriguez manquait de doubler la mise sur coup franc dans la foulée (24). James Rodriguez décisif. Véritable dépositaire du jeu de l'ASM, le Colombien de 22 ans affolait ensuite la défense bretonne et allait de nouveau se montrer décisif, puisque sur l'un de ses corners rentrants, Kurzawa battait Ndy Assembe d'un coup de tête puissant (42).
En dépit de leur infériorité numérique et d'une certaine crispation défensive, les hommes de Jocelyn Gourvennec réagissait par l'intermédiaire de Diallo, dont la frappe enroulée heurtait la transversale de Subasic (45).

Seconde défaite après une série de 7 matches sans revers à domicile pour Guingamp

En seconde période, l'équipe du Rocher a eu largement la possession de balle, et a butté sur une défense regroupée, à l'instar de ces tentatives successives de Martial et James Rodriguez (55). Misant notamment sur la vitesse de Martial, ils profitaient des moindres sorties bretonnes pour fondre ensuite sur le but de Ndy Assembe. Il fallait, d'ailleurs, un retour in extremis de Giresse pour empêcher Obbadi de frapper (62). Dès lors, les Monégasques géraient la fin de partie et signaient, grâce à une prestation sérieuse et appliquée, leur douzième victoire de la saison en championnat.
Guingamp (12e) a subi sa deuxième défaite de suite à domicile, après celle concédée contre Bordeaux il y a 10 jours (0-1) qui avait mis un terme à une série de sept matches sans revers à domicile.

Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp :

"Face à une équipe comme Monaco, il faut faire un match plein pour espérer quelque chose. En offrant le premier but, en ratant l'égalisation et en ayant un exclu au bout de vingt minutes de jeu, on ne peut pas rivaliser. Nous réalisons, malgré tout, une bonne seconde mi-temps au cours de laquelle on aurait même pu marquer. Mon regret est de ne pas avoir offert un beau spectacle pour le dernier match de l'année à domicile. A ce niveau, les détails sont impardonnables. Cela était un non match de notre part."



Le FC Lorient, s'impose logiquement sur le terrain de l'AC Ajaccio (2-1)


Dix-septième il y a deux mois, Lorient (8e) a aligné, depuis, une série historique. Ajaccio (19e) est en revanche au plus mal.
Au cours de la première période, les Merlus, en confiance, se contentaient, durant un gros quart d'heure, d'observer leurs adversaires avant de prendre peu à peu l'ascendant.
Grâce à un jeu beaucoup plus fluide, ils s'installaient en maître dans la rencontre sans, toutefois, se créer d'occasions franches. Ajaccio, de son côté, faisait preuve de sérieux mais péchait considérablement dans le domaine offensif. Ce qui donnait, dans l'ensemble, une première période très moyenne.
Le match s'est finalement animé dans les dix dernières minutes de la première période, avec tout d'abord l'ouverture du score lorientais par Aboubacar qui concrétisait, de la tête, un lob de Diallo, parti seul en contre (38). On s'acheminait vers ce score à la pause quand Ajaccio revenait à la marque grâce à Arrache sur un centre d'Hengbart (44).

Une cinquième et belle victoire consécutive pour les Merlus

Au retour des vestiaires, les Bretons reprenaient leur domination. Face à des Corses entreprenants mais dont les efforts restaient toujours aussi décousus, ils faisaient l'essentiel du jeu et trouvaient, peu à peu, des espaces. Après une belle frappe de Tallo (72e) bien stoppée par Chaigneau, Aliadière, rentré quelques minutes plus tôt, était à la réception d'un superbe travail de Barthelmé pour donner un avantage mérité aux Merlus (73). Les Corses n'avaient alors plus les ressources mentales pour aller chercher le nul. Une victoire logique pour Lorient. Et la défaite de trop pour Ajaccio, quasiment condamné.


Sur le même sujet

Résumé de la 4e étape du tour de Bretagne 2019

Les + Lus