Peut-on critiquer le mouvement des Bonnets Rouges?

Peut-on critiquer les Bonnets Rouges? A en croire l'auteur du livre A genoux Bretagne. Ou l'arnaque des Benêts Rouges, la réponse est oui. A condition de prendre des précautions. Il a préféré prendre un pseudonyme. 

Youen DrougRu dénonce dans un essai tiré à 1500 exemplaires "l'arnaque des Bonnets Rouges", un mouvement piloté par "les patrons" en exploitant le désarroi des salariés. Une "imposture", donc, par "les tenants d'une Bretagne du passé, qui n'ont pas su, malgré la manne fabuleuse des aides de toute sorte, préparer l'avenir" écrit l'auteur pour présenter son ouvrage.

Il explique également pourquoi il le signe sous un pseudonyme. Par crainte de représailles. "j'ai vu de la violence ces dernières semaines, j'ai vu des gens qui ont des comportements non maîtrisés. j'ai envie d'être un peu prudent".


Déçu

D'abord signataire de la pétition" vivre, décider et travailler en Bretagne",  l'écrivain s'est senti berné par les alliances contre nature du mouvement des Bonnets Rouges. Ce militant écologiste de gauche dénonce une manipulation de l'opinion.