• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Redon (35) : L'heure est à la décrue enfin... mais jusqu'à quand

Redon vue du ciel le 10 février 2014 / © A. Castier
Redon vue du ciel le 10 février 2014 / © A. Castier

A Redon encerclée par eaux, les habitants espèrent ne pas revoir la crue de 1995, malgré l'inondation de plusieurs rues et d'une vingtaine de maisons. La crue de 1995 avait marqué les esprits. Ce lundi soir, l'heure est à la décrue.

Par Sylvaine Salliou

La Vilaine, gonflée par les pluies des dernières semaines, charrie encore d'importants flots boueux lundi sous un ciel incertain, mais son niveau a atteint son pic. L'heure est désormais à la décrue. Plusieurs maisons et quelques entreprises ont été touchées. Les dégâts sont très importants. Des pluies sont encore attendues, mais ne devraient pas avoir d'impact réel pour l'instant. 


"Mes chaussons partaient tout seuls..."

Rue Jacques-Cartier et rue des Noë, le seul moyen d'accéder à leur domicile pour les habitants des maisons inondées situées sur les bords de l'Oust est une étroite passerelle de deux planches posées sur des parpaings.

A Guipry, une centaine de maisons sont sous surveillance, notamment dans le village de Mahalon.
Guipry (35) sous les eaux, le 10 février 2014
Guipry (35) sous les eaux, le 10 février 2014

Pas loin des crues historiques à Redon

Le niveau de la Vilaine s'est stabilisé et commence à baisser dans les prochaines heures. "La Vilaine a encore monté de 20 cm depuis hier soir et rien ne dit que ça ne va pas continuer", a déclaré le premier maire adjoint de cette ville de 9.000 habitants, Louis Le Coz. Selon la préfecture d'Ille-et-Vilaine, le pic de crue était attendu à Redon en milieu de journée autour de la cote 4,65/4,75 m. Finalement, la Vilaine n'a pas dépassé 4,59m. 

De l'autre côté de la Vilaine, une fois le pont central franchi pour rejoindre la commune de Saint-Nicolas-de-Redon, en Loire-Atlantique, c'est le Canal de Nantes à Brest qui fait des siennes. La route qui le sépare d'un centre commercial Leclerc présente une fuite et le parking, ainsi qu'une partie des réserves du centre, ont été inondés. D'immenses pompes sont installées par les pompiers et recrachent  l'eau dans le canal, espérant limiter les dégâts en attendant la décrue
Redon (35) : le niveau monte encore ce 10 février 2014

Les dégâts sont d'ores et déjà très importants. Le quai Duguay-Trouin et la rue des Douves sont sous haute surveillance. La zone commerciale de Saint-Nicolas-de-Redon est aussi fortement inondée. Un mur du centre Leclerc s'est effondré à Saint-Nicolas-de-Redon. D’autres commerces sont menacés.

Images de Redon le 10 février 2014


45 pompiers sont mobilisés en permanence, la sécurité civile est aussi sur place avec des moyens de pompage qui sont arrivés du Nord de la France et du Morbihan.

Redon isolée

Côté circulation, c'est encore compliqué du côté de Redon. La ville est toujours quasi coupée du monde. Le seul accès possible se fait par le Nord, les autres routes sont inondées.

Plan de circulation à Redon le 10 février 2014 / © Préfecture 35
Plan de circulation à Redon le 10 février 2014 / © Préfecture 35

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus