• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

134 commerces vides dans le centre-ville de Saint-Brieuc

Le centre ville de Saint Brieuc perd de son attractivité
Le centre ville de Saint Brieuc perd de son attractivité

134 commerces sont vides dans le centre ville de Saint-Brieuc. C'est ce qui ressort du baromètre publié par le Journal des Entreprises des Côtes d'Armor. Cette hausse exceptionnelle traduit les difficultés de la cité briochine à trouver un modèle qui attire les enseignes. 

Par Emilie Colin

Pour la quatrième année consécutive, Le Journal des entreprises des Côtes-d’Armor publie son baromètre des commerces à Saint-Brieuc. Avec 134 cellules vides ou inoccupées recensées en février 2014, le taux de mitage commercial atteint 22,7 %, soit près d’une cellule sur quatre fermée dans le centre-ville. 

Les petits commerces, indépendants ou franchisés, les principaux touchés.

Par comparaison, le nombre de cellules vacantes sur Saint-Brieuc était de 89 en 2011, 95 en 2012 et 108 en 2013. Les résultats de cette année témoignent d’une hausse exceptionnelle de 24,1 %. L'hyper-centre est particulièrement concerné, où le nombre de commerces vides est passé, en un an, de 43 à 66. Au total, Saint-Brieuc compte près de 10.143 m² de surfaces commerciales vacantes. De leur côté, les restaurants affichent une relative stabilité même si le cœur de ville compte actuellement cinq établissements placés en redressement judiciaire.

"Saint-Brieuc a du mal à trouver son modèle pour attirer les enseignes"

Pour Julien Uguet, responsable d'édition du journal des entreprises des Côtes d'Armor, Saint-Brieuc rencontre trois problèmes majeurs liés :
 
  • aux prix des loyers, globalement très élevés pour une ville de cette taille. Les seuils de rentabilité à aller chercher sont trop élevés.
  • à la vétusté trop importante des locaux
Julien Uguet résume, "le rapport qualité/prix à Saint-Brieuc est finalement très mauvais" et ajoute "les commerçants eux-mêmes ont du mal à se fédérer. Il y a environ 500 commerces dans le centre-ville, seuls 50 sont représentés à l'Union du Commerce. Lannion qui compte 250 commerces en a 150 de représentés."

Un enjeu pour les municipales, débattu dans la Voix est Libre samedi 8 mars à 11h

A quelques jours du premier tour des municipales, l’enjeu est de taille pour les principaux candidats à la mairie, Bruno Joncour, maire sortant et Didier Le Buhan pour la gauche unie. Interrogés par le Journal des Entreprises, les deux prétendants n’ont d’ailleurs pas hésité à placer la redynamisation du commerce de centre-ville au cœur de leur programme respectif. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Spectacle d'illumination de l'hôtel de ville à Rennes

Les + Lus