Cet article date de plus de 7 ans

Rosporden (29) : fermeture de Boutet-Nicolas, une page se tourne

L'usine agro-alimentaire Boutet-Nicolas à Rosporden, dans le Finistère, a fermé ses portes hier. C'est toute une page d'histoire qui se tourne, pour la ville et pour les 147 salariés.
© France 3 Bretagne
Depuis 80 ans, on mettait  en boîte à Rosporden petits pois ou lentilles. L'usine Boutet-Nicolas était une valeur sûre, une entreprise où les couples faisaient carrière suivis par leurs enfants. Depuis hier matin, elle est officiellement fermée. La dernière ligne s'est arrêtée en fin de semaine dernière.

Un tiers de reclassements

Plus d'un tiers des 147 salariés en CDI de Boutet-Nicolas ont accepté un reclassement dans les autres sites du groupe Cecab, principalement au Faouët ou à Saint-Thurien, chez Peny, spécialisée dans les plats cuisinés. Les salariés encore en période d'adaptation ont été bien accueillis mais il leur a fallu faire le deuil de leur ancien travail et accepter parfois des postes moins qualifiés.
La cellule de reclassement mise en place va poursuivre les mesures d'accompagnement des salariés conduites depuis déjà des mois dans le cadre du plan social. Au final, la fermeture de l'usine Boutet-Nicolas se traduira par une vingtaine de licenciements secs.


Le reportage à Rosporden et Saint-Thurien (29) de Claire Louet et Florence Malésieux

durée de la vidéo: 01 min 50
Rosporden (29) : la fin de Boutet Nicolas


Interviews :
- Christelle König, élue du CE Boutet-Nicolas
- Claude Cochennec, élue du CE Boutet-Nicolas
- Annie Le Nours, ex-agent de maîtrise
- Christian Le Coroller, ex-conducteur de ligne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agro-alimentaire social