Don de moelle osseuse: la Bretagne et les "veilleurs de vie"

Publié le Mis à jour le

Leucémies, lymphomes... des maladies de sang contre lesquelles le don de moelle osseuse est indispensable. Une campagne, les "veilleurs de vie", début dans toute la France. Objectifs: recruter 18 000 nouveaux donneurs aux profils variés. Quelle est la situation en Bretagne?

Beaucoup d'idées fausses circulent sur le sujet, comme confondre la moelle osseuse et la moelle épinière, ce qui ne simplifie pas les efforts pour recruter des donneurs. On les appelle les "veilleurs de vie", et cette appellation n'est pas usurpée tant il est difficile, en dehors des fratries, de trouver une personne compatible. Une chance sur un million.



Or, chaque année, 2000 personnes sont atteintes d'une maladie grave de sang, comme la leucémie, et ont besoin de moelle osseuse pour guérir.

  

durée de la vidéo: 00 min 39
Delphine Fontaine vit en Ille-et-Vilaine. Elle est donneuse depuis 2007. Il y a un an, en mai dernier, elle a reçu un coup de fil lui annonçant qu'elle était peut-être compatible avec un malade. Témoignage.




La Bretagne est une région qui s'implique, avec 19 764 donneurs. Mais cela reste insuffisant. L'objectif de cette campagne est d'en recruter 1 700 nouveaux chaque année dans la région.



D'un coup d'oeil



Comment s'inscrire?



 

www.dondemoelleosseuse.fr

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité