• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Game of drones, ou le business de la Bretagne vue du ciel

© F3
© F3

Les sociétés de productions audiovisuelles se mettent toutes au drone. Le marché juteux de la photographie aérienne évolue, et c'est avec ces engins télécommandés que l'on fait désormais, et à un coût défiant toute concurrence, de superbes images aériennes. Voici 5 exemples glanés sur le web.

Par Stéphane Grammont

Tournage de film, publicité, reportage TV, thermographie, cartographie, inspection, expertise... les pilotes de drones sont très sollicités. Leur appareil, un quadri ou hexacoptère, muni d'un appareil de prise de vue HD et d'un stabilisateur. Le coût, de 2000 à 6000 euros. (Ou moins si on le fabrique soi-même).

Du coup, les entreprises audiovisuelles comme les réalisateurs indépendants se tournent vers ce marché florissant, mais exigeant. Il ne suffit pas de savoir piloter, mais nécessite un brevet de pilote type ULM, ainsi que des autorisations spécifiques à chaque tournage.

L'année dernière, près de 400 nouveaux opérateurs de drones ont été recensées sur le territoire national. Et un rapide  coup d'oeil sur la toile permet de constater que la Bretagne n'est pas en reste.


Vol au dessus des Glénan

L'aérien et ses chimères

Vu par le Figaro


Chez les particuliers...

... pour filmer sa maison...

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus