• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Châteaugiron veut atteindre le zéro phyto

© Serge Lenaud
© Serge Lenaud

Les communes ont jusqu'à 2020 pour abandonner l'usage des pesticides dans leurs jardins publics. En Bretagne, 139 d'entre elles y sont parvenues à ce jour. D'autres s'y emploient, comme Châteaugiron près de Rennes; mais la route risque d'être encore longue pour arriver au zéro phyto.

Par Eric Nedjar

En début d'année, le Parlement a adopté une proposition de loi écologiste qui interdit l'usage des pesticides dans les espaces verts publics à partir de 2020 et dans les jardins particuliers à compter de 2022. Et ce jeudi, dans un communiqué envoyé à la presse, la nouvelle Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Ségolène Royal, a fait part de sa volonté de dynamiser cette mesure en généralisant au plan national une action menée depuis plusieurs années en Poitou-Charentes.

« Terre saine, villes et villages sans pesticide » est une démarche qui a pour objectif de fédérer et d'amplifier les actions d'ores et déjà conduites dans ce sens. Depuis sa mise en place, 400 communes de cette région n'utilisent plus de pesticides pour l'entretien de leurs espaces verts.

En Bretagne, 139 communes seulement ont réussi à ce jour à se passer des produits phytosanitaires. Près de Rennes, Châteaugiron n'en est pas au stade du zéro phyto, mais elle y travaille ...

Châteaugiron réduit l'usage des produits phytosanitaires

Sujet : AdélaÏde Castier et Serge Lenaud

Interviews :
    Olivier Legendre : employé service "Espaces verts"
    Marielle Deport : maire adjointe au développement durable

    Olivier Baumgartner : responsable service "Espaces verts"



 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus