• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

A Plouha, rencontre avec le dernier garde champêtre du département

David est le dernier garde champêtre du département des Côtes d'Armor / © France 3 Bretagne
David est le dernier garde champêtre du département des Côtes d'Armor / © France 3 Bretagne

C'est à l'époque médiévale qu'est née la fonction de garde champêtre. Son rôle ? Contrôler le bon déroulement des moissons, de la chasse. Plus tard il fera autorité dans les communes avec l'apparition du code rural. A Plouha, David est le dernier représentant de cette fonction.

Par Emilie Colin

La fonction remonte au Moyen-Âge. A l'époque, le garde champêtre assurait le bon déroulement des travaux agricoles, de la chasse. Alors qu'il était chargé de la police des campagnes, il a vu ses missions évoluer, par des lois récentes. Au total, il exerce ses compétences dans plus de 150 domaines, sous l'autorité du maire de la commune pour laquelle il travaille. Désormais et de plus en plus, ses missions s’orientent vers la protection de l’environnement.

Prévenir, surveiller...et verbaliser !

David Nedelec exerce à Plouha. Il a été agrée par le procureur de la République et a le droit de dresser des procès-verbaux, selon les infractions commises. Les habitants apprécient ce lien immédiat et la proximité qu'affiche David. 

Plouha : rencontre avec le dernier garde champêtre des Côtes d'Armor
C. Jauneau, JM. Seigner, C. Pierret

Un nom qui va disparaître mais pas la fonction

Alors qu'ils étaient près de 20 000 dans les années 50, on ne compte désormais plus que 1500 gardes champêtres en France. Suite à une proposition de loi examinée par le Sénat, on devrait bientôt les appeler « agents de police territoriale ».

A lire aussi

Sur le même sujet

Griedge Mbock et les bleuettes en 2012

Les + Lus