La rentrée 2014 coûtera plus cher aux étudiants

L'année prochaine, les étudiants devront encore plus mettre la main à la poche, ce qu'ils ne peuvent pas forcément se permettre / © stuartpilbrow
L'année prochaine, les étudiants devront encore plus mettre la main à la poche, ce qu'ils ne peuvent pas forcément se permettre / © stuartpilbrow

2014 coûtera plus cher aux étudiants, c'est la conclusion du rapport dévoilé dimanche par le syndicat étudiant UNEF. Leurs dépenses augmentent de 2 % par rapport à l'an passé. Beaucoup devront travailler à plein temps pour subvenir à leurs besoins.  

Par Emilie Colin

Les dépenses des étudiants augmentent de 2% par rapport à 2013, c'est la conclusion du rapport annuel de l'UNEF, le premier syndicat étudiant publié dimanche. Plusieurs facteurs entrent en compte.

Petites surfaces, gros loyers

En Province, les loyers des petites surfaces (studios) affichent une hausse de 2 %. A Brest,  il faut compter 320 € de loyer mensuel en 2014 contre 318 € en 2013. A Rennes, l'augmentation est encore plus notable : 391 € cette année (contre 380 €). Un élément aurait pu aider, le plafonnement des frais d'agence. Mais il n'entrera en vigueur que le 15 septembre prochain, à un moment où la plupart des jeunes ont déjà signé un bail.

Autre problématique, le manque de place en résidence universitaire. A Rennes, seul 7% des étudiants y auront accès. Selon le gouvernement, 43 000 logements devraient être construits d'ici à 2017.

Les transports en commun, trop chers

A noter aussi, le coût des transports qui représente le troisième poste de dépense pour les étudiants. A Rennes, il faut compter 310 € que l'on soit boursier ou non et à Brest, 330,60 €.

Parmi les autres hausses, on retrouve aussi celle des frais d'inscription, de la sécurité sociale et de la restauration universitaire. Résultat, de plus en plus de jeunes travaillent à plein temps. Selon l'UNEF, ils sont 29,6 % en 2014 contre 18,5 % en 2006. "Ce salariat joue sur la réussite, relève le président du syndicat. Sans oublier que certaines filières, comme les classes prépa ou médecine, sont incompatibles avec un job à plein temps."

A Rennes, l'exemple de Raphaël

Rennes ferait presque figure d'exception avec un parc immobilier en bon état et plus abordable qu'ailleurs. Reste qu'à Rennes comme ailleurs, la vie d'étudiant est de plus en plus difficile.

Coût de la vie étudiante 2014
T. Bréhier, L. Benchiha, B. Thibaut

 

Coût de la vie étudiante en chiffres

+ 2 % c'est l'augmentation du coût de la vie étudiante pour 2014-2015
+ 55 % : la part du budget qu'un étudiant consacre au logement
10 à 14 % : l'augmentation des charges locatives selon les types de logement
- 100 € : la somme qu'un boursier échelon 7 perdra cette année à cause du gel des bourses de la rentrée

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus