Fort-Saint-Père (35) : les policiers s'entraînent à répondre à la violence urbaine

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Grenades, lacrymogènes, flashball... le Fort Saint-Père, près de Saint-Malo, était hier le cadre de scènes de guérillas urbaines. Une soixantaine de policiers du département était en formation pour intervenir en cas de violences urbaines. 

Par Krystell Veillard

Après les décibels de la Route du Rock, des sons d'un tout autre genre ont envahi le Fort-Saint-Père hier, à quelques encablures de Saint-Malo. Ça pétarade dans tous les sens. Les hommes de la BAC, (brigade anti-criminalité) de la section d'intervention de Rennes, et leurs collègues de Saint-Malo sont à l'entraînement pour être habilités à intervenir en cas d'échauffourées, les jours de manifestation, quand ça dérape. Une formation initiale ou continue, mais obligatoire. 

Des manifestations plutôt classiques en Bretagne, mais assez massives


L'attirail des policiers est impressionnant : grenades à main, lacrymogènes, puis flashball nouvelle génération, lanceur de balles de défense... Leur usage est très encadré pour éviter les dégâts collatéraux. La Bretagne disent-ils, serait relativement épargnée par des scènes de guérillas urbaines. Mais comme le Breton a le tempérament revendicatif,  les policiers seraient chez nous plutôt confrontés à des manifestations plus classiques, mais plus massives.


Le reportage à Saint-Père-Marc-en-Poulet (35) de Gilles Le Morvan et Jean-Michel Piron


stage policier violences urbaines
Interviews :
- Jean-Jacques L'Hour, moniteur activité physique et professionnelle - Police 35
- Commandant Bernard Almodoval, Chef du service ordre public
.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus