• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Route du Rhum : quatre femmes dans le vent

Les 4 navigatrices de cette édition de la Route du rhum : Philippa Hutton-Squire, Juliette Petres, Miranda Merron et Anne Caseneuve / © I. Rettig
Les 4 navigatrices de cette édition de la Route du rhum : Philippa Hutton-Squire, Juliette Petres, Miranda Merron et Anne Caseneuve / © I. Rettig

Elles étaient cinq en 2006 mais seulement trois en 2010. Cette année, malgré un nombre record de concurrents, 91, elles ne seront que quatre à tenter de rallier Pointe à Pitre. Quatre femmes, bizuths ou experimentées qui n'ont pas l'intention de s'en laisser conter ...

Par Isabelle Rettig (avec T.P.)

Entre Juliette Petres, la jeune vétérinaire de 32 ans qui s'est mis à la voile il y a 5 ans seulement et Anne Caseneuve, navigatrice experimentée qui prend le départ de son 5e Rhum, il y a un océan qui ne leur fait pas peur... Les  dames du Rhum ont en commun une même passion de la mer et une  volonté farouche d'arriver à bon port. Bien sûr, toutes aimeraient terminer première femme mais elles s'en défendent et préfèrent parler de plaisir avant tout.

Et ne leur demandez pas si être une femme est un inconvénient : en mer comme ailleurs, elles prônent l'égalité des sexes voire même une certaine supériorité intellectuelle quand il s'agit d'imaginer des tactiques pour réduire l'effort que représentent les manœuvres à bord.

Deux françaises, une anglaise et une sud-africaine

Cette année, elles seront donc quatre à se disputer le titre de première féminine et qui sait, le titre dans leur catégorie.

La plus capée s'appelle Anne Caseneuve, une habituée des courses au large, héritage familial. Anne Caseneuve qui a effectué sa première transatlantique à 18 ans, a depuis participé à une trentaine de courses. C'est son 5e Rhum. Elle a terminé 7eme de la classe Rhum en 2010 sur le trimaran de 50 pieds qu'elle a construit avec des amis et sur lequel elle repart cette année, toujours en classe Rhum. Avec Anéo, Anne Caseneuve est une candidate sérieuse au podium.

Miranda Merron, elle, est une spécialiste des courses en double. La britannique qui baigne dans les régates depuis sa plus tendre enfance a déjà participé à la Québec-St-Malo et à la Transat Jacques Vabre. En 2002, pour sa première route du Rhum, elle avait pris la 8e place en IMOCA, pas peu fière de finir sa course alors que nombre de bateaux, victimes de casse avaient du abandonner. Depuis trois ans, elle navigue avec le skipper normand Halvard Mabire, son compagnon dans la vie et elle s'est forgée une belle expérience en class 40. Elle aussi visera le podium de sa catégorie.

Philippa Hutton-Squire est malgré son jeune age, 31 ans, une concurrente dont il faudra aussi se méfier. La sud-africaine qui vit désormais en Angleterre a cumulé les milles ces dernières années en participant à la mini transat ou la Normandy Channel race. Cette jeune navigatrice qui cherche à promouvoir la voile dans son pays natal, est la première sud-africaine à participer à la Route du Rhum.

Enfin, Juliette Petres est l'une des bizuths de cette 10e route du Rhum. A 32 ans, la jeune navigatrice née à Tours, a choisi d'abandonner son métier de vétérinaire en milieu rural pour se consacrer à la voile. Elle s'est installée à Vannes ou Bertrand de Broc l'a pris sous son aile (il est d'ailleurs le parrain de son bateau) pour l'aider à parvenir au bout de son projet. Juliette fait partie de cette jeune classe qui monte et dont on devrait entendre parler dans les prochaines années.


Déjà deux femmes parmi les huit vainqueurs du Rhum

Ces quatre concurrentes auront certainement à coeur d'imiter leurs aînées Florence Arthaud et Ellen MacArthur qui ont inscrit leurs noms au palmarès prestigieux des vainqueurs de la mythique transatlantique

En 1990, Florence Arthaud, la petite fiancée de l'Atlantique, remporte la 4e édition du Rhum sur son monocoque Pierre 1er. Elle sera suivi en 2002 par la britannique Ellen MacArthur qui s'est imposée dans la catégorie des monocoques de 60 pieds IMOCA à bord de Kingfisher.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus