Bagad de Vannes :"on n'arrivait plus à respirer"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin

Ils ne s'y attendaient pas vraiment. Le bagad de Vannes s'est lancé dans l'aventure "La France a un incroyable talent" il y a un an. Ses musiciens en sortent vainqueurs, au terme d'une finale où ils ont joué un thème breton traditionnel : une laridé-gavotte. Ce mercredi matin, retour à la réalité. 

##fr3r_https_disabled##Le bagad de Vannes a remporté hier mardi la finale de l'émission de M6 : "La France a un incroyable talent". Embarqué dans l'aventure depuis un an, le groupe a franchi toutes les étapes avec succès, en conquérant les spectateurs et le jury. De retour à Vannes ce matin, Youenn Le Ret, sonneur nous raconte ce grand moment. Depuis qu'ils ont commencé, leur succès rejaillit sur le bagad : les ventes de leur CD ont explosé. Ils en prévoient un autre, avec les 3 titres présentés pendant l'émission et qui sera disponible autour du 9 février. 

Une finale stressante 

"C'était super stressant, à cause de toute la dramaturgie qu'il y a autour, alors qu'en définitive il n'y a pas d'enjeux. C'était l'ascenseur émotionnel, on est passé des derniers aux premiers. J'étais sur scène à ce moment-là, on avait du mal à respirer. Rationnellement, il n'y avait rien de grave mais on se prend au jeu. A la fin, nous avons demandé à connaître le nombre  précis de votes mais personne n'a voulu nous en dire plus. Les rumeurs disent qu'il y a effectivement un grand écart entre nous et les deuxièmes. On aimerait bien savoir."

Retour à la réalité 

"Il a fallu rentrer car beaucoup d'entre nous travaillent ce matin. Nous sommes arrivés ce matin à 7h30 et dès 8h, le couvreur était sur le toit, le plombier son chalumeau à la main, l'élève devant ses profs." 

100 000 euros pour le bagad

"Cette somme ira pour le bagad, on n'y touchera pas individuellement. Cela ne peut pas servir à autre chose qu'à l'association, la formation musicale et l'achat d'instruments."

La musique bretonne, au-delà de la région

"On est un peu dépassé par tout ça. Cela fait un an qu'on est dessus. Ce qu'on en retire ? Mine de rien, la musique bretonne fédère au-delà de la Bretagne. Elle plaît à un public qui n'est pas forcément acquis, ou conquis d'avance. Cela fait du bien au mouvement des bagadoù, cela met une formidable lumière sur ces groupes. Autre chose aussi, les bretons se sont mobilisés, ils ont pris les choses en main si on peut dire, c'était extraordinaire de voir ça sur les réseaux sociaux...et même sur le site de la région !"

Un défilé samedi 31 janvier, dans les rues de Vannes

Samedi, à 10h30 et pour fêter la victoire du Bagad de Vannes, le groupe jouera une aubade devant l'Hôtel de Ville, avant de déambuler dans le centre ville (rue Burgault, place Henri IV, rue de la Monnaie, place des Lices, rue Saint-Vincent) pour arriver sur l'esplanade du Port vers 11h40 où il jouera plusieurs compositions.