• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le bagad de Vannes : “on fait ce qu'on sait faire, en toute humilité”

Le bagad de Vannes sur scène / © Myriam Jégat
Le bagad de Vannes sur scène / © Myriam Jégat

Le bagad de Vannes se retrouve sous le feu des projecteurs. Sélectionné par l'émission "La France a un incroyable talent", le groupe a franchi toutes les étapes et fini par se qualifier pour la finale qui aura lieu le 27 janvier. Mais qui sont-ils ? Comment vivent-ils cette aventure ?

Par Emilie Colin

Le bagad de Vannes vient de se qualifier pour la finale de l'émission de M6, "La France a un incroyable talent". Leurs deux derniers passages ont fait se lever le public, mais aussi le jury, très admiratif notamment de la prestation du penn sonneur, Ewen Couriaut âgé tout juste de 20 ans. 

Le sonneur de bombarde et bombarde-basse Youenn le Ret qui participe à l'aventure a répondu à quelques unes de nos questions. 

"La France a un incroyable talent", toute une organisation

Le bagad de Vannes a été approché par M6 en début d'année 2014. Youenn confie "On s'est posé la question d'y aller, car c'est une émission de télé-réalité. Mais on s'est dit qu'on allait jouer le jeu, en étant sérieux, qu'on ferait du bagad de Vannes, pas les clowns."

Première étape: envoyer une vidéo faite maison. Cette dernière, tournée au port de Vannes séduit. Le groupe est alors convié à une sélection à Nantes. Le Bagad est alors convié à participer aux premières auditions devant le jury officiel. 

La France a un incroyable talent - vidéo de présentation du Bagad de Vannes pour être sélectionné
La France a un incroyable talent - vidéo de présentation du Bagad de Vannes pour être sélectionné


En termes d'organisation, ce n'est pas toujours évident, tous sont amateurs, ont un métier à côté, ou suivent des études : "On s'entraîne le week-end. Mais pour les tournages, il faut s'arranger avec nos employeurs. Tout le monde joue le jeu et s'implique." Le bagad de l'émission compte une trentaine de personnes, âgées de 16 à 55 ans. "Dans ce bagad on a la chance d'avoir un partenariat avec le conservatoire de Vannes. La plupart de nos musiciens y suivent les cours au département de musique traditionnelle où l'on enseigne la bombarde, la cornemuse et la caisse claire. Beaucoup sont multi-instrumentistes et ouvert sur d'autres champs musicaux."

C'est super qu'on soit déjà arrivés jusque là, c'est inespéré


Youenn le redit : "on fait ce qu'on sait faire, en toute humilité" et explique que les autres artistes de l'émission sont aussi très talentueux. Il s'amuse de certaines situations comme lorsqu'on l'appelle à la sortie de son train "pour me dire que mon chauffeur est arrivé". Si le bagad remporte la finale, les 100 000 euros iront à la formation et l'achat d'instrument, "pour le faire perdurer."

Reportage en 2011, avec le bagad de Vannes alors qu'il se prépare au Festival Interceltique


Reportage Bagad de Vannes 6 août 2011
M. Villaverde, S. Izad, P. Ducloyer, H. Notat / tourné le 6 août 2011, pendant le festival Interceltique


Intervenants:
- Youenn Le Ret, Président du bagad en 2011
- Chouzier Etienne, Penn sonneur en 2011

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

French Touch - Miossec

Les + Lus