Belle-Ile : un nouveau câble sous-marin hybride pour alimenter l'île en fibre optique

Un câble hybride sous-marin va permettre d'alimenter en fibre optique Belle-Ile-en-Mer, dans le Morbihan. Il a été déroulé mercredi entre Quiberon et l'île sur 14,5 km et sans jonction, ce qui en fait une "première" en France.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Ce nouveau câble sous-marin, qui remplace l'un des trois câbles alimentant les 5.400 habitants de Belle-Ile en électricité qui était en avarie, doit être mis en service en avril, a indiqué ERDF, le gestionnaire du réseau de distribution de l'électricité.

D'un seul tenant 

Sa fabrication d'un seul tenant pour "renforcer sa fiabilité et allonger sa durée de vie", "a minima de quarante ans", l'intégration des brins de fibres optiques dans la même gaine que les trois conducteurs électriques de moyenne tension (20.000 volts) pour permettre aux habitants de l'île d'accéder au très haut débit, et sa double armure métallique de protection, sont une "première en France", selon Bernard Laurans, directeur d'ERDF Bretagne.

Trois jours de pose

L'opération de pose a démarré mardi matin, avec l'atterrage à Quiberon, et doit prendre fin ce jeudi après-midi, une fois le câble totalement tiré jusqu'à une plage de l'île depuis un navire câblier. Pour l'atterrage, des "ballons de flottaison ont été attachés sur le câble de manière à le faire flotter jusqu'à la côte. Des plongeurs ont ensuite coupé petit à petit les ballons pour que le câble coule sur sa route prédéfinie", a détaillé Benjamin Fiorucci, responsable qualité, sécurité, environnement chez Louis Dreyfus TravOcean.

Enfoncé à 60 cm de profondeur

Avec sa double épaisseur d'acier, pour un poids total de 440 tonnes, le câble va lors de la pose en mer "s'enfoncer naturellement dans le sable, à une profondeur de 50 à 60 cm, qui va lui permettre d'être mieux protégé par rapport aux agressions mécaniques éventuelles", selon Bernard Laurans. Une fois l'opération terminée, 500 mètres de câble seront stockés à Vannes, en cas de besoin de réparation sur le câble. Conçu et assemblé en Allemagne par le groupe General Cable, ce câble hybride représente 8 millions d'euros d'investissement.

Un câble hybride sous-marin va permettre d'alimenter en fibre optique Belle-Ile-en-Mer, dans le Morbihan. Il a été déroulé mercredi entre Quiberon et l'île sur 14,5 km et sans jonction, ce qui en fait une "première" en France. Images ERDF