• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Eclipse : sans lunettes, pas de récré

Pour observer une éclipse solaire, il faut utiliser des lunettes de protection spécifiques / © AFP / S. Khan
Pour observer une éclipse solaire, il faut utiliser des lunettes de protection spécifiques / © AFP / S. Khan

Ce vendredi, la Bretagne sera l'une des régions les mieux placées pour observer l'éclipse solaire partielle. Un événement rare puisque la dernière éclipse solaire visible en France remonte à 1999. Un spectacle dont pourrait être privée la majorité des élèves de l'académie pour raison de sécurité.

Par Thierry Peigné

La Bretagne sera, si le ciel est dégagé, l'un des meilleurs spots d'observation de l'éclipse solaire ce vendredi entre 9h et 12h. Un spectacle qui nécessite de prendre des précautions pour être suivi.

Un seul mot d'ordre : portez des lunettes spéciales et pas question surtout de regarder le soleil à l'œil nu ! Comme le rappelle le ministère de la Santé, "une observation directe du Soleil, sans protection adéquate, peut entraîner des effets irréversibles et conduire à une altération définitive de la vue". Les rayons peuvent endommager la cornée et la rétine. Le ministère rajoute qu' "il est indispensable de se munir de lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale".

Recommandations à tous les établissements

C'est en substance les mêmes recommandations que l'ensemble des écoles et des établissements bretons ont reçues du ministère de l'Education et du rectorat de Rennes, un processus classique d’alerte santé. Et pour cause, vendredi matin les élèves seront en classe mais l'heure de la récréation, 10h30, coïncidera avec le moment où l'éclipse sera la plus avancée. La tentation sera donc grande pour les enfants de lever la tête.

Des notes internes ont ainsi été diffusées aux enseignants, des explications données aux enfants et des courriers adressés aux parents pour une sensibilisation accrue vu l'importance du phénomène dans la région.

Privés de récré ?

Sur le site Eduscol, dépendant du ministère de l'Education, des consignes sont données pour suivre l'éclipse. Il est notifié qu' "il est recommandé de ne pas sortir les élèves au moment de l'éclipse. Si des activités pédagogiques sont menées durant l'éclipse, elles doivent impérativement prendre en compte ce risque". Des enseignants vont donc être amenés à prendre toutes les dispositions pour éviter l'exposition des élèves sans protection adaptée. Les élèves vont être très nombreux à être privés de récré et en classe avec les rideaux tirés.

Des recommandations qui ont fait réagir certains parents, qui, sans remettre en cause les préconisations du ministère, insistent pour que leurs enfants profitent de l'éclipse. Par exemple ceux d'une école primaire de Rennes  : "Nous sommes plusieurs parents à demander à ce que les enfants puissent assister à ce moment unique en ayant bien sûr les explications concernant le danger de regarder une éclipse à l’œil nu, ou de la regarder trop longtemps. Nous demandons que les enfants comprennent justement l'importance de regarder le Soleil à ce moment-là pour comprendre ce phénomène".

L'éclipse, occasion pédagogique

Dans de nombreuses écoles et collèges, les enseignants se sont organisés pour acheter des lunettes et (ou) demander aux parents qui le peuvent d'en acheter. Ils ont aussi prévu des échanges entre les enfants afin qu'ils puissent tous y assister. 

Pour certains enseignants, pas question de passer à coté de l'éclipse. Avec des élèves équipés de lunettes, ils vont l'étudier car le système solaire, la terre et la lune font partie des programmes et la possibilité de faire vivre un phénomène astronomique en direct est une opportunité à ne pas rater

D'autres enseignants, plus réticents à faire prendre des risques à leurs élèves pourront suivre le phénomène sur internet en direct du CNRS comme le préconise le ministère sur son site Eduscol.

A lire aussi

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus