• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Fusion Alcatel Nokia: le PDG confirme des suppressions de postes

Le site de Rennes fermé en novembre 2014 / © C. Jauneau
Le site de Rennes fermé en novembre 2014 / © C. Jauneau

Le PDG de Nokia parle de "rééquilibrage des effectifs" chez son rival français Alcatel-Lucent, qu’il s’apprête à racheter. Les fonctions dites "de support" sont dans le viseur. Le site de Lannion serait directement concerné.

Par M.Villaverde avec Le Monde

Dans un entretien accordé au Monde mercredi 17 juin, Rajeev Suri, le PDG du géant finlandais des télécoms, a expliqué qu'« il se pourrait qu’il y ait nécessité de rééquilibrer les effectifs » chez Alcatel-Lucent alors que les géants sont en train de fusionner. Selon le Président de Nokia il n'y a rien de nouveau dans cette annonce. La restructuration suit bien le plan Shift engagé par Michel Combes l'ancien PDG. 

Plus d'ingénieurs, moins de postes dits "support"

Le plan prévoit pourtant le maintient des effectifs pendant au moins 2 ans après la clôture de la transaction. R.Suri explique qu'ils ont décidé de recentrer les activités de recherche et développement en France et qu'il y aura des créations de postes d'ingénieurs, jusqu'à 500 personnes. Moins bonne nouvelle, le PDG Finlandais ajoute aussi que l'’« ajustement » sur les effectifs concernerait plutôt les fonctions dites de support : « Nous ne pouvons pas avoir des doublons » dans ce domaine, ajoute M. Suri. Les activités support concernent notamment les services formation, après vente, ressources humaines ou encore la finance. Des fonctions qui sont aujourd'hui concentrées à Lannion.

Rien de nouveau pour les syndicats lannionnais

Joint par téléphone Hervé Lassalle, délégué CFDT, explique qu'il n'y a rien de nouveau dans les propos du PDG de Nokia. Il explique que les 760 salariés du site de lannion d'Alcatel-Lucent savent très bien depuis l'annonce du rachat d'Alcatel par Nokia, qu'ils seront touchés par des restructurations. Pour l'instant aucun détail n'a filtré sur le nombre de suppressions ou le type de poste concernés mais le représentant du personnel ne se fait pas d'illusion. Le site de Lannion compte près de 40% du personnel qui occupe des fonctions support : " Nous sommes 760 aujourd'hui. Nous pourrions perdre 300 personnes dans un avenir proche". Si les salariés lannionnais ne sont pas d'illusion ils espèrent toutefois en savoir plus sur le sort qui leur est réservé lors de la prochaine réunion "Gestion Prévisionnelle Emploi et Compétences"  prévue début juillet.

Aujourd'hui le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia est encore en cours de validation par les autorités concernées. L'opération pourrait être définitivement actée début 2016. Le groupe Nokia-Alcatel-Lucent deviendra alors le géant des télécommunications avec 100 000 salariés dans le monde dont :
- 20 000 en Chine
- 15 000 aux USA
- 13 000 en Inde
- 7 000 en Finlande
- 5 300 en Allemagne
- 4 200 en France

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus