Bretagne Ladies Tour : c’est confirmé, la Bretagne est bien une terre de vélo féminin

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.B. avec Jean-Marc Seigner

Pour son retour après trois annulations pour cause de pandémie de Covid 19, le Bretagne Ladies Tour a rempli toutes ses promesses : des belles courses, des belles gagnantes, des beaux sourires, des beaux paysages et le public au rendez-vous. De quoi donner aux organisateurs des envies d’aller encore plus loin, de voir encore plus haut !

"J’aime la Bretagne "déclare Vittoria Guazzini avec un délicieux accent italien et un immense sourire ! La coureuse de FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope remporte l’édition 2022 du Bretagne Ladies Tour.

"It’s Ok" dit-elle dans la langue de Shakespeare. "Je savais que j’avais une équipe forte derrière moi, c’est très rassurant."

L’équipe a effectivement brillé sur ce tour. Les filles repartent avec presque tous les maillots : classement par équipe, meilleure bretonne, meilleure jeune.

Marie Le Net, quatrième du général et meilleure Bretonne a les yeux qui brillent. La pontivienne peut être fière de son tour ! "Courir à la maison, c’est vraiment la meilleure course de l’année."

"Le cyclisme féminin est en train de monter et il faut qu’il y ait des courses comme ça pour que ça continue à grimper " affirme-t-elle. 

Tour de force à organiser

Des courses comme ça, Loïc Deniel et Frédéric Le Corre, respectivement, président et directeur du Bretagne Ladies Tour ne demandent que ça.

"On a eu de belles courses, de belles vainqueurs, des beaux sourires et le public était au rendez-vous, toutes les équipes ont apprécié" se réjouit Loïc Deniel, mais organiser un tour, cela reste un tour de force !

"Il y a un mois, nous n’étions pas sûrs de pouvoir boucler le budget de 250 000 euros. Il a fallu recruter une petite armée de 550 bénévoles". Après trois annulations de l’épreuve à cause du Covid, la machine est difficile à relancer.

Mais le Bretagne Ladies Tour a réussi à attirer des équipes de l’élite mondiale. FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope, Cofidis Women Team, UAE Team ADQ, Arkéa Pro Cycling team. 17 équipes se sont affrontées sur les routes bretonnes.

Succès sportif et populaire

"Ça a été un vrai succès populaire. A chaque arrivée et à chaque départ et sur le bord des routes, il y avait beaucoup de monde pour admirer les performances des filles " commente le directeur de l'épreuve.  

Frédéric Le Corre en est persuadé, "le Tour et le cyclisme féminin ont d’énormes potentiels. Les sponsors peuvent y trouver une belle visibilité. Quant aux villes, c’est une chance pour elles d’accueillir quelque chose de nouveau avec des valeurs très positives. Quand on voit le retour des villes qui nous ont reçus et l’envie de celles qui souhaitent avoir un départ ou une arrivée, on peut être optimistes."

Les deux organisateurs pensent déjà aux éditions à venir. Ils ambitionnent de monter la course au plus haut niveau mondial et s’accordent deux ans pour passer en "Pro Series." "Ce serait une belle chose d’avoir un plateau bien relevé avant Paris 2024" espère le directeur de la course.

Une pensée pour demain

Car le Bretagne Ladies Tour est aussi un magnifique terrain d’entrainement. Nombre des filles qui ont roulé cette semaine du côté de Locronan ou entre Rennes et Vitré se retrouveront cet été sur le Tour de France.

"Un tour comme cela, ça permet de prendre des automatismes, de passer des caps mentalement et physiquement "expliquait Emilie Jamme de l’équipe Comité de Bretagne cycliste.

Le Tour permet aussi aux jeunes bretonnes de se montrer. Cédrine Kerbao, de Cofidis Women Team termine seconde au général et Meilleure jeune. "Courir avec des filles qui ont du niveau, et vivre sa passion sous le soleil et dans les paysages bretons, quoi demander de plus ? " semble-t-elle interroger.

A part une nouvelle édition, je ne vois pas !