Bretagne : une saison estivale satisfaisante pour les professionnels du tourisme

La plage des Rosaires à Plérin près de Saint Brieuc (Côtes d'Armor) lors d'une belle journée de juin 2017 / © Maxppp - Cyril Frionnet
La plage des Rosaires à Plérin près de Saint Brieuc (Côtes d'Armor) lors d'une belle journée de juin 2017 / © Maxppp - Cyril Frionnet

Début juillet, tous les voyants étaient au vert. Ils le sont toujours début septembre où le pré-bilan de la saison estivale du Comité Régional du Tourisme fait état d'une satisfaction retrouvée des professionnels du tourisme. La Bretagne a toujours la cote.

Par T.P.

En juin, Comité Régional du Tourisme se réjouissait que 63 % des Français avaient déjà bloqué leurs vacances d’été et que la Bretagne restait leur destination préférée avec la région Provence-Alpes Côte d'Azur.


Ce lundi, le Comité Régional du Tourisme présentait les premières tendances de la saison estivale (d'avril à août). Et il a de quoi se réjouir, les prévisions optimistes s'étant révélées exactes.
 

Les tendances d'une bonne saison touristique 

65% des Français sont partis en vacances :
43% des Français sont partis uniquement en vacances alors que 12% ont mixé vacances et week-ends.

La Bretagne largement plébiscitée :
La France a été la destination principale (80% des séjours). La Bretagne est parmi les régions les plus plébiscitées, derrière Provence Alpes Côtes d’Azur et Occitanie, deux régions où le soleil a été beaucoup plus généreux.

Des professionnels satisfaits :
77% des professionnels jugent "la saison estivale satisfaisante voire très satisfaisante". C’est 15 points de plus que l’an passé.

Une météo toujours aussi déterminante:
L'avant saison a profité d'un bon ensoleillement et de températures plus que clémentes, boostant les réservations.

En juillet et août où le temps a été plus capricieux, la météo a joué un rôle clé dans le choix des activités quotidiennes des estivants. Ainsi l’arrière-pays et les villes ont "récupéré" des touristes boudant les plages, lorsque les températures étaient trop justes pour la baignade.


La fréquentation étrangère à la hausse :
En 2016, la Bretagne au même titre que le reste de l'Hexagone avait connu une baisse de la fréquentation étrangère suite au contexte particulier d'attentats terroristes. En 2017, la clientèle étrangère est de retour, soutenue par l’accessibilité de plus en plus facilitée de la Bretagne. La plus forte progression est à mettre au crédit des Allemands. Les Espagnols ont également répondu présents. Par contre, pour les Britanniques, "les conséquences du Brexit se conjuguent, semble-t-il, avec une baisse d’attractivité de la France, et de la Bretagne" selon le CRT (Comité Régional du Tourisme).


Les festivals, le nautisme et le vélo toujours le vent en poupe :
Dans cette étude basée sur des enquêtes de conjoncture réalisées par le CRT en partenariat avec les Agences de Développement Touristique (ADT) et les Comités Départementaux du Tourisme (CDT) bretons (auprès d’un échantillon de professionnels de la région), il apparaît également que les festivals musicaux et culturels bretons attirent toujours autant les amateurs. Ils sont en progression de 4% cette année.

Parmi les activités nautiques qui sont naturellement bien présentes en Bretagne, le surf trouve une place de choix. 

Autres activité en plein développement, le vélo. Les véloroutes et les voies vertes ont vu cette année leur fréquentation augmenter de 6% dans la région.

Une bonne saison touristique

En conclusion de ce pré-bilan, le CRT estime que "la saison touristique 2017 en Bretagne sera bonne, sans être exceptionnelle", en deçà des espérances des professionnels du tourisme. Mais c'était sans compter sur la météo qui n'a pas été suffisamment lumineuse une partie de l'été.

A lire aussi

Sur le même sujet

Trans Musicales 2017 : la programmation expliquée par Jean-Louis Brossard

Près de chez vous

Les + Lus