Carhaix : hommage à Kendal Breizh, mort au combat en février aux côtés des forces armées kurdes

Olivier Le Clainche / © France 2
Olivier Le Clainche / © France 2

À Carhaix, ce samedi, des centaines de personnes ont rendu hommage à Olivier Le Clainche, tué en février dernier lors d’un bombardement dans le canton syrien d'Afrine. "Kendal Breizh" (son nom de combattant) était parti combattre aux côtés des forces armées kurdes.

Par Baptiste Galmiche

Ce samedi à Carhaix, des centaines de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage à Kendal Breizh, De son vrai nom Olivier Le Clainche, cet homme de 41 ans était parti combattre l'État islamique aux côtés des forces armées kurdes YPG (Unités de protection du peuple). Mais le 10 février dernier, ce militant d'extrême gauche meurt dans la région d'Afrine, au Nord-Ouest de la Syrie, lors d'affrontements avec l'armée turque.




"Il n'est pas parti sur un coup de tête ou juste comme ça à l'aventure. Il avait des idées : il défendait la lutte de la révolution kurde", affirme Ewen Salomon, ami d'Olivier Le Clainche.

"C'est une guerre pour se défendre"


Ce rassemblement vise à rappeler qu'il n'était pas djihadiste, mais qu'il luttait pour la minorité kurde. "Ce qui se passe à Afrine, c'est une guerre pour se défendre. C'est là que les internationalistes comme Kendal Breizh ont été bombardés dans un bâtiment. Ce n'est pas une guerre pour faire la guerre, mais pour se défendre contre l'impérialisme turc", affirme Fehmi Kaplan du Conseil démocratique kurde de Rennes.


Guillaume Bricaud du mouvement indépendantiste de gauche Breizhistance, confirme : "Ce ne sont pas des guerriers, ni des soldats. Ils intègrent une armée populaire. C'est-à-dire qu'une armée populaire est faite pour ne pas durer, mais défendre un projet révolutionnaire, une société complètement différente, basée sur le respect et sur l'égalité."

Associations et militants essaient d'attirer l'attention sur ce conflit pour qu'Olivier Le Clainche ne soit pas mort pour rien.

Carhaix : hommage à Kendal Breizh, mort au combat en février aux côtés des forces armées kurdes
À Carhaix, ce samedi, des centaines de personnes ont rendu hommage à Olivier Le Clainche, tué en février dernier lors d’un bombardement dans le canton syrien d'Afrine. "Kendal Breizh" était parti combattre aux côtés de forces armées kurdes. Reportage : B. Le Borgne / C. Polet / H. Notat. Intervenants : - Ewen Salomon, ami d'Olivier Le Clainche ; - Fehmi Kaplan, du Conseil démocratique kurde de Rennes ; - Guillaume Bricaud, du mouvement indépendantiste de gauche Breizhistance.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation à Quimper et à Rennes le 22 mai 2018

Les + Lus