• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

[CARTE] En Bretagne, les maisons d'arrêt sont saturées

La maison d'arrêt de Rennes-Vezin a 477 places, pourtant elle héberge 643 détenus. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Maxppp
La maison d'arrêt de Rennes-Vezin a 477 places, pourtant elle héberge 643 détenus. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Maxppp

Le ministère de la Justice a publié les chiffres de la population écrouée et détenue en prison, en février 2018. En Bretagne comme en France, les maisons d'arrêt sont saturées. Cependant, ce n'est pas le cas pour l'ensemble des établissements pour peine. 

Par Alicia Foricher

Début janvier, les gardiens de prison manifestaient et demandaient une amélioration de leur condition de travail, notamment l'apport d'effectifs supplémentaires. En Bretagne, les maisons d'arrêt accueillent plus de détenus qu'elles ne peuvent normalement en accueillir.

Maisons d'arrêt saturées


Le ministère de la Justice a communiqué les chiffres de la population écrouée et détenue au 1er février 2018. "Après une baisse saisonnière, la population carcérale connaît une hausse de 1,3 %, moins marquée toutefois que début 2017."

En Bretagne, le taux d'occupation des maisons d'arrêt est de 140,9 %. C'est notamment le cas, à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), où 158 personnes sont détenues alors que la maison d'arrêt ne dispose que de 85 places. En janvier dernier, les surveillants partageaient leur colère.

Mouvement des surveillants en prison : le blocage se poursuit à Saint-Brieuc
Christian Marme, surveillant de prison depuis 26 ans


Moins de détenus en établissement pour peine


En revanche, l'ensemble des établissements pour peine, comprenant les quartiers de centre de semi-liberté, les centres de détention... hébergent moins de détenus qu'ils ne pourraient. Dans la région, ces établissements connaissent une densité de 79,4 %. 

Retrouvez la densité carcérale des établissements bretons sur cette carte : 


A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, les steppes de l'estran

Les + Lus