Mouvement des gardiens de prison à Rennes-Vezin : déblocage par les CRS

Déblocage dans le calme du centre pénitentiaire de Rennes-Vezin / © Gilles Le Morvan - France 3 Bretagne
Déblocage dans le calme du centre pénitentiaire de Rennes-Vezin / © Gilles Le Morvan - France 3 Bretagne

Après onze jours d'action des gardiens de la prison de Vezin-le-Coquet, près de Rennes, les CRS sont intervenus ce vendredi matin pour débloquer l'établissement et permettre des extractions prioritaires. Les surveillants ont levé le blocage ce vendredi midi.

Par Krystell Veillard

Les CRS sont intervenus dans le calme ce vendredi matin pour débloquer temporairement la prison des hommes de Vezin-le-Coquet près de Rennes, Un établissement pénitentiaire, bloqué depuis douze jours par l'action des surveillants, comme un peu partout sur territoire national. Ce déblocage a été réalisé le temps d’effectuer des extractions jugées prioritaires. Le mouvement des gardiens a repris ensuite ce vendredi de façon très éphémère avant d'être stoppé. Dans cet établissement, des détenus ont par ailleurs initié une rébellion jeudi soir. 76 d'entre-eux avaient refusé de regagner leur cellule après la promenade et allumé des débuts d'incendies, vite éteints. Mais selon les surveillants, la situation reste très tendue dans l'enceinte de la prison.


Douzième jour de blocage à Vezin



Douzième jour du mouvement des surveillants de prison, qui réclament de meilleures mesures de sécurité, des effectifs supplémentaires et une revalorisation indemnitaire. Les syndicats FO et CGT jugent insuffisantes les propositions du ministère, alors que ce vendredi midi l'Ufap syndicat majoritaire a "accepté de signer, après consultation de sa base, le relevé de conclusions arrêté à l’issue des discussions menées avec l’ensemble des organisations représentatives", ce qui devrait déterminer la fin du mouvement dans les prisons. A Rennes, les syndicats FO et CGT, décideront eux lundi de la suite qu'ils donneront localement au mouvement.
 

Les mesures annoncées par le gouvernement


Le gouvernement a proposé des "mesures spécifiques"et se dit prêt à examiner des "mesures indemnitaires spécifiques et ciblées" en faveur du personnel pénitentiaire, avait déclaré mardi Edouard Philippe. "C'est une manière d'améliorer l'attractivité des métiers pénitentiaires. C'est une manière de compenser un certain nombre de charges qui sont spécifiques aux surveillants pénitentiaires." Les propositions consistent en davantage de places réservées pour les détenus radicalisés, l'amélioration des équipement de sécurité, le recrutement de 1100 surveillants supplémentaires en 4 ans.
 

Le reportage à Vezin-le-Coquet (35) de Gilles Le Morvan et Quentin Cézard

tension prison de Vezin
Le reportage à Vezin-le-Coquet (35) de Gilles Le Morvan et Quentin Cézard - Interviews : Boris Targe, secrétaire général Direction des Services Pénitentiaires - Eric, UFAP justice - Mickaël Sauvet, FO - Hervé Villalon, CGT


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus