Ce week-end, tout le monde compte les oiseaux !

© Bretagne Vivante
© Bretagne Vivante

Plusieurs associations, dont Bretagne Vivante, nous invitent à compter les oiseaux ce week-end. Des opérations de comptage et d'observations qui permettent de suivre l'évolution des espèces et réaliser un recensement de la biodiversité.

 

Par Krystell Veillard


Ouvrez vos yeux ce week-end, observez les oiseaux de votre jardin et comptez-les pendant une heure.
Pour la 10e année consécutive, plusieurs associations naturalistes lancent une opération de comptage des "Oiseaux des jardins". Elle vise à recenser de façon ponctuelle, les principales espèces d'oiseaux fréquentant nos jardins en hiver. Une façon de sensibiliser et d'informer le public sur les oiseaux les plus communs, tout en l'invitant à participer à une démarche scientifique. Elle constitue en effet un outil de connaissance sur l'évolution des populations de ces espèces qui connaissent, pour certaines, de dramatiques chutes d'effectifs ces dernières années. Depuis 2011, Bretagne Vivante s'est joint au GEOCA, (groupe d'étude ornithologique des Côtes d'Armor) pour cette opération de comptage.
 

Se laisser prendre au jeu


En hiver, la fin de matinée représente généralement le meilleur moment de la journée pour observer les oiseaux, en quête de nourriture. Consciensieusement, pendant une heure,  il faut donc recenser chaque oiseau qui s'attarde dans le jardin. Du rouge-gorge familier à la mésange-charbonnière en passant par le moineau domestique ou le merle. Petite astuce pour ne pas compter plusieurs fois le même oiseau: il faut noter le nombre maximal d'individus de la même espèce observés en même temps. Ensuite, il suffit de se laisser prendre au jeu. Nul besoin d'être spécialiste en ornithologie. Et si vous n'avez pas de jardin à vous, il est aussi possible d'effectuer ce comptage dans un parc public.
 

Des effectifs stables depuis dix ans


Depuis 10 ans qu'il existe, ce comptage annuel, le dernier week-end de janvier, a montré que le nombre d'oiseaux observés, l'hiver, dans nos jardins reste globalement stable, avec des espèces plus fréquentes etd'autres avec des effectifs en chute. Les formulaires de comptage peuvent être téléchargés sur les sites internet de Bretagne vivante, ou bien de la LPO, qui lance sa propre opération de comptage à l'échelle nationale.

 

Le reportage à Saint-Aubin-du-Cormier (35) d'Hélène Pédech, Christophe Rousseau et Pascal Nau

Interviews : Iliane Querelou, observatrice - Léa Camus, observatrice - Amélie Pfab, éducatrice à l'environnement - Bretagne Vivante



 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'ambiance à Tout Rennes Court

Les + Lus