Colère des éleveurs : 874 000 euros pour la remise en état des routes dans l'Ouest

Feux allumés par les agriculteurs, sur le pont d'Iroise - 22 juillet 2015 / © A. Quéré
Feux allumés par les agriculteurs, sur le pont d'Iroise - 22 juillet 2015 / © A. Quéré

874 000 euros, c'est le montant des travaux nécessaires au dégagement et à la remise en état de routes bloquées lors de manifestations d'agriculteurs dans l'Ouest la semaine dernière selon la Direction interdépartementale des routes de l'Ouest (Diro).

Par AFP

Ces 874 000 euros, sont une "première estimation" et englobe notamment les coûts engendrés par les réparations des dégâts occasionnés lors des manifestations sur les glissières de sécurité, les enrobés et les panneaux de signalisation, ainsi que le dégagement et l'élimination des déchets déversés sur les chaussées (viande, paille, pneus, tôles ondulées pouvant contenir de l'amiante, produits alimentaires...), a précisé Nicolas Chebassier, du service communication de la Diro.

788 000 euros, rien que pour le Finistère


Le champ d'action de ce service déconcentré du ministère de l'écologie s'étend sur les quatre départements bretons ainsi que sur la Mayenne, la Loire-Atlantique et le Maine-et-Loire
Pour le seul département breton du Finistère, où des éleveurs réclamant une revalorisation du prix de leurs productions ont mené plusieurs opérations de blocages sur la RN12 (axe Rennes-Brest) et la  RN165 (axe Nantes-Quimper), le montant des travaux se chiffre à 788 000 euros. Environ un kilomètre de glissières de sécurité, au total, y ont été arrachées et 3 600 m3 de déchets ont dû être évacués et traités, a précisé Nicolas Chebassier.

A lire aussi

Sur le même sujet

Xavier Tirel invité du JT pour la seconde ligne de métro à Rennes

Les + Lus