• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le compost : chez soi ou collectif ? Comment ça marche ?

Dispositif de compostage au pied d un immeuble / © IP3 PRESS MAXPPP
Dispositif de compostage au pied d un immeuble / © IP3 PRESS MAXPPP

Il faut réduire ses déchets et lutter contre le gaspillage. D'accord. mais quand on habite dans un immeuble, à quoi ça sert d'avoir un compost ? De plus en plus de communes mettent en place un compost collectif, pour recycler ses déchets végétaux, en faisant profiter tout le monde.

Par Stéphane Grammont

Avec l'émission Ensemble, c'est Mieux ! , le réseau régional de France 3 répond à toutes vos questions sur le compost. Comment en faire un lorsqu'on vit en appartement ? Comment fonctionnent ces composts collectifs que l'on voit de plus en plus au pied des immeubles ?

Le compost, c'est quoi ?


Nos ancêtres faisaient déjà du compost au moyen-âge : on laisse pourrir ses déchets végétaux. Comme ce qu'il se passe dans la nature avec les fleurs, les feuilles, les crottes de lapin ou les bouses de vache... Ils se transforment en une terre très riche, qui permet de régénérer les sols.

Avec un compost réalisé à partir des déchets de la maison : les épluchures, mais aussi le marc de café, les coquilles d'œufs et nombre d'autres déchets, on peut faire la même chose au profit de son jardin ou de ses jardinières.

Une seule contrainte, s'en occuper (un peu), et attendre. C'est pas trop fatiguant, si ?
 

 

Le compost, ce n'est pas qu'à la campagne


"J'habite à Rennes, dans un appartement, et j'aimerais savoir si c'est possible de faire du compost dans un appartement ?nous demande Isis Carton, via un selfie envoyé via le groupe Facebook de l'émission.

Et bien oui, bien sûr, ce n'est pas la peine d'avoir un immense bac. Un seau réservé à vos déchets végétaux (on peut aussi y mettre du marc de café ou des coquilles d'oeuf) peut très bien faire l'affaire. 

Le mieux est d'utiliser est lombri-composteur, que l'on laissera dans la cuisine. On utilise pour cela des vers spécifiques, que l'on achète en jardinerie. Attention, on ne peux pas mettre tous les déchets  (pas d’agrumes, de poireau, d’ail et d’oignon...), et les vers peuvent avoir envie de voir du pays !

L'idéal serait de profiter d'un compost collectif pour tout l'immeuble. Cela permettrait d'avoir un compost plus grand, alimenté par plusieurs foyers, mais aussi de se faire aider par la commune.
 

Il faut absolument réduire le volume de nos poubelles


C'est le cas pour trois lotissements de Thouarie, près de Rennes, en Ille-et-Vilaine.  

"Nous mettons nos déchets végétaux dans un petit seau à la maison, et ensuite, on les apporte dans un bac" explique Marie Lucas, une habitante du lotissement, "mais nous avons aussi un bac avec des copeaux de bois qu'apportent les agents communaux, pour que le compost ne soit pas trop humide".

Un troisième bac, le bac de maturation, peaufine le compost afin d'en faire un bel engrais. "Cela profite aux habitants du lotissement qui en ont besoin, ou à la ville pour les parterres du bourg".

Tout le monde est gagnant, à commencer par la planète.

 

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus