Coronavirus : l'usine PSA de la Janais va-t-elle repartir progressivement ?

Le constructeur automobile français PSA, qui comme le reste du secteur voit ses usines à l'arrêt depuis plusieurs jours face au coronavirus, se dit en mesure de les faire repartir progressivement après avoir pris une série de mesures sanitaires. L'usine de la Janais est fermée depuis le 17 mars.

Vue aérienne du parking des voitures neuves 5008 Peugeot de l'usine PSA Peugeot Citroen de la Janais à  Rennes. (Archives)
Vue aérienne du parking des voitures neuves 5008 Peugeot de l'usine PSA Peugeot Citroen de la Janais à Rennes. (Archives) © Maxppp/P.Chérel

"Un calendrier de reprise progressive et sécurisée est à l'étude" a annoncé le groupe dans un communiqué, assurant avoir réuni les "conditions préalables à une reprise des activités" dans ses usines, situées en Europe. Comme d'autres géants de l'automobile - Renault, Volkswagen, Fiat et Toyota - PSA avait suspendu à la mi-mars l'activité de ses usines européennes à la suite des mesures de confinement contre le Covid-19. L'usine de la Janais près de Rennes est à l'arrêt depuis le 17 mars. 

Nadine Cormier a participé au CSE extraordinaire qui s'est tenu ce matin. La représentante syndicale de Force ouvrière du site de la Janais, explique qu'une série de mesures d'ordre sanitaire est actuellement en train d'être mise en place pour permettre aux employés de reprendre le travail sans risque pour leur santé, mais qu'aucune date n'est fixée pour le moment.


Pauses décalées, port de masques...


"À titre d'exemple, ce protocole prévoit la prise de température, le port du masque sur site avec dotation individuelle quotidienne, mais aussi le respect des distances entre personnes dans les salles de réunion, à chaque poste ou dans les zones de pause avec marquage au sol" énumère le groupe. Ces mesures sont également en cours d'installation à la Janais. "Les temps de pause pourraient être plus nombreux et décalés pour éviter le contact entre les salariésexplique Nadine Cormier.

Le communiqué du groupe évoque aussi "le maintien des portes ouvertes - sauf portes coupe-feu - afin d'éviter le contact avec les poignées, le nettoyage et la désinfection des outils et surface de travail toutes les 60 minutes, un temps d'attente de trois heures lors de tout échange de pièces" main à la main.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société automobile économie