• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Côtes d'Armor : le tueur de lapins a encore sévi

Une centaine de lapins a déjà été tuée / © Maxppp
Une centaine de lapins a déjà été tuée / © Maxppp

7 lapins ont été tués dans la nuit du 14 au 15 décembre dans la commune du Minihy-Tréguier, dans les Côtes d'Armor. Ils ont probablement été victimes d'un tueur de lapins qui sévit dans le Trégor, depuis le mois d'août dernier. 

Par Sylvaine Salliou


Encore une fois, c'est à Minihy-Tréguier, près de Lannion que le tueur de lapins a sévi dans le nuit du 14 au 15 décembre 2018. Comme en octobre dernier, les lapins ont été retrouvés morts, étendus sur le sol.

Ce nouveau massacre vient allonger la liste de ces animaux tués depuis le mois d'août dernier dans le Trégor. Une centaine. Tous, probables victimes d’un tueur de lapins en série.
 


Et l'affaire suscite toujours autant d'émoi à Minihy-Tréguier (1.320 habitants) où il ne reste plus beaucoup de lapins en vie. Des faits similaires ont été commis dans trois communes limitrophes, à Langoat, La Roche-Derrien et Coatreven.
 

Une centaine de lapins abattus


En octobre, la gendarmerie a lancé un appel à témoins concernant une "série d'actes de cruautés contre des lapins domestiques" sur Facebook. En vain pour le moment. Les enquêteurs avouent disposer de très peu d'indices. 

L'individu agirait toujours de la même façon, il s'introduit dans des propriétés, la nuit. Il frappe les lapins et les abandonne, une fois morts.

"Les victimes sont souvent des retraités qui ont un potager, des clapiers, des poules. C'est leur passion, leur dada qui est touché, c'est désolant", affirme le maire de Minihy-Tréguier, Jean-Yves Fenvarc'h. 

9 propriétaires de lapins ont été victimes pour le moment. La dernière fois que le tueur a sévi, remontait au 22 octobre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Alain Layec, maire de Saint-Gildas-de-Rhuys. Commune très touchée par les algues rouges.

Les + Lus