Covid-19. Le port du masque de nouveau obligatoire dans les communes touristiques des Côtes-d’Armor et du Morbihan

La situation sanitaire se dégrade dans les Côtes d’Armor, le taux d’incidence étant désormais de 76,7 pour 100 000 habitants. Le préfet vient de prendre un nouvel arrêté pour rendre le masque à nouveau obligatoire dans 17 communes du département. Le Morbihan a pris des mesures similaires.
Le port du masque de nouveau obligatoire dans les communes touristiques des Côtes d'Armor
Le port du masque de nouveau obligatoire dans les communes touristiques des Côtes d'Armor © G. Le Morvan /FTV

Ces derniers jours de juillet, la Bretagne a connu neuf nouvelles hospitalisations à cause de la Covid-19. Le variant Delta, beaucoup plus contagieux, se propage à grande vitesse.

A la fin du mois de juin, dans les Côtes d'Armor, le taux d’incidence était de 7,7 cas pour 100 000 habitants. Un mois plus tard, il s'établit à 76,7 cas pour 100 000 habitants. Le nombre de cas confirmés dans les Côtes d’Armor augmente et les vacances, dans ce département touristique rendent la situation délicate.

Même évolution des indicateur sanitaires dans le Morbihan où la hausse du taux d'incidence sur 7 jours est de 35,6 % et le taux de 109,9 cas pour 100 000 habitants.


17 communes concernées dans les Côtes d'Armor

Le préfet des Côtes-d’Armor vient donc de signer un nouvel arrêté rendant le port du masque pour les plus de 11 ans obligatoire de 9 h à 22 h, dans plusieurs communes du département : Paimpol, Ploubazlanec, Perros-Guirec, Trébeurden, Trégastel, Tréguier, Binic-Etables-sur-Mer, Bréhat, Erquy, Pléneuf-Val-André, Plérin, Saint-Quay-Portrieux, Fréhel, Dinan, Lanvallay, Saint-Cast-Le-Guildo et Saint-Jacut-de-la-Mer.

Le masque reste nécessaire jusqu'au 31 août dans tous les lieux où la distanciation est difficile : sur les marchés, les brocantes, dans les files d’attente, aux abords des gares routières et ferroviaires, et des embarcadères aux heures d’arrivée et de départ des transports en commun.


Le masque aussi dans les rassemblements 

​L’obligation s’étend aussi à tout rassemblement revendicatif, culturel ou sportif sur la voie publique. Partout où une distance de deux mètres entre participants est impossible à tenir, dès lors que le pass sanitaire n’est pas imposé. 

Le préfet des Côtes d'Armor prévient que les contrôles seront renforcés pour s'assurer de la mise en oeuvre de ces mesures. 
 

Les communes du littoral et celles de plus de 5 000 habitants dans le Morbihan

Dans le Morbihan, "les indicateurs traduisant une dégradation de la situation sanitaire et justifiant la nécessité de réactiver les mesures visant à contenir l’épidémie de la Covid-19", explique la préfecture, le préfet a pris un arrêté ce vendredi soir. Il impose le port du masque pour toute personne de 11 ans et plus dans les secteurs suivants du département entre 11h et 23h, à compter de ce dimanche 1er août :

 Le préfet stipule que "le port du masque n’est pas obligatoire dans les grands espaces naturels et sur la plage".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société