• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'électricité ferait-elle mourir des vaches en centre-Bretagne?

Gauthier Rouzé, éleveur de vaches à Glomel (22) / © Lionel Bonis - France 3 Bretagne
Gauthier Rouzé, éleveur de vaches à Glomel (22) / © Lionel Bonis - France 3 Bretagne

En Centre Bretagne, plusieurs éleveurs bovins sont confrontés à la mort inexpliquée de centaines de leurs veaux et de leurs vaches.  Ils suspectent des taux d'électricité anormalement élevés dans le sol et dans l'eau.

 

Par Krystell Veillard


Dans les Côtes d'Armor, en plein cœur de la Bretagne, depuis plusieurs années des centaines de vaches périssent de manière assez incompréhensible. En 3 ans, Stéphane, installé à Allineuc a perdu près de 200 vaches. Des morts inexpliquées, mais des comportements anormaux sont également constatés chez ces bovins. Certaines bête ne produisent presque plus de lait. "Une bête qui fait 20 litres de lait par jour elle tombe à 3-4 litres une dizaine de jours après, avec la même alimentation, du maïs et des céréales et surtout elles sont ankylosées." explique l'éleveur. A 50 km de là, le même mal touche les vaches de Gauthier. Ce jeune agriculteur installé en bio depuis 5 ans à Glomel a perdu 70 bêtes. Dès la naissance, ces veaux perdent l’appétit, il précise ainsi que "normalement à 6 mois, on peut leur faire ingérer 15 l de lait et là c'est 3 l de lait seulement, expliqué par les courants électriques." 
 

L'électricité serait en cause 


Les éleveurs sont désemparés face à cette mortalité, d'autant qu'ils sont régulièrement mis en cause ou pris pour fou. Ils ont essayé de comprendre ce qui pouvait bien en être la cause. Pour Stéphane c'est le courant électrique qui passe dans le sol et dans l’eau, qui est en cause. Après de multiples examens sur les animaux, audit dans les exploitations, le courant électrique, et les ondes électro-magnétiques sont bien mises en cause. Est-ce en raison de la proximité d’antennes relais, d’éoliennes, ou encore des panneaux solaires ? C'est ce que tous cherchent à comprendre. Stéphane Le Béchec a déposé une plainte contre X en 2018.
 
 

Le Préfet des Côtes d'Armor et l'ARS saisis


Près de Loudéac, un maire se mobilise. Dans sa commune, un agriculteur a lui, perdu 120 vaches. Alors l’édile a organisé une réunion avec les exploitants du réseau d’eau et d’électricité. Un expert a réalisé des contrôles. "Nous avons constaté qu'il y avait de l'électricité dans l'eau à des taux anormaux" indique le maire, qui attend "que l'on trouve la source réelle du phénomène". Il a saisi l’Autorité régionale de Santé et le Préfet des Côtes d'Armor. il attend leur réponse.
 

Le reportage de Jérémy Armand, Lionel Bonis et Richard Gurgand

Des bovins victimes de l'électricité dans les Côtes-d'Armor ?
Le reportage de Jérémy Armand, Lionel Bonis et Richard Gurgand - Interviews : ​​​​​​​Stéphane Le Béchec, éleveur de vaches à Allineuc (22) - Gauthier Rouzé, éleveur de vaches à Glomel (22) - Daniel Thomas, maire de La Prénessaye (22)



​​​​​​​

A lire aussi

Sur le même sujet

Ports bretons : l'union fait la force

Les + Lus

Les + Partagés