On en sait un peu plus sur ce contrôleur facétieux, qui fait rire les passagers entre Paris et la Bretagne

Publié le
Écrit par Stéphane Grammont
TGV en gare de Rennes
TGV en gare de Rennes © France 3 Bretagne - T. Peigné

La vidéo compte, à l'heure où l'on écrit ces lignes, plus de 600 000 vues. Et l'on en sait un peu plus sur ce chef de bord, d'origine bretonne, aux messages de bord désopillants. Les éclairages de son collègue Stéphane, bien connu sur Twitter sous le pseudo @controleurPM733.

"Je vous informe que vous devez gardez un masque sur le visage pour préserver la sécurité de tous (...) vous pourrez faire des grimaces aux contrôleurs sans qu'ils s'en aperçoivent. Notez tout de même qu'eux aussi sont équipés de masques et qu'ils ont cette option également!" indiquait le facétieux chef de bord dans son message aux passagers, filmé par un voyageur hilare.

Originaire de Vannes, cet agent qui a plus de 20 ans de service tient à rester discret. Mais un de ses collègue, l'illustre @controleurPM733, Stéphane de son prénom et lui aussi contrôleur sur l'axe Atlantique, veut bien nous en dire un peu plus. Pour avoir fait plusieurs voyages avec lui, il connait bien les habitudes de son collègue, qui n'en n'était pas à son premier coup d'essai.

"Il avait envie de faire ça depuis un moment, il en parlait avec nous" indique Stéphane, "et depuis quelques mois il le fait régulièrement".

Fait d'armes: des messages de service teintés d'humour, dans lesquels il évoque les masques, le wifi, ou que "ce train a une histoire... mais je ne la connais pas." Variant ses effets selon les conditions du moment.

"Ce n'est pas un humour malveillant" précise @contrôleur PM733, lui aussi non dénué d'humour, "mon collègue est assez ironique dans la vie, mais ce qu'il cherche surtout c'est attirer l'attention des passagers, qui n'écoutent pas vraiment ce type d'annonces".

Mot à mot

Quiconque voyage en train le sait. Elles sont pour le moins stéréotypées, uniformisées, "elles sont écrites et il faut les lire mot à mot". Et pourtant, notre chef de bord, qui connait cette semaine son quart d'heure wharolien, n'est pas un cas isolé.

"Nous avons plusieurs collègues qui font cela" remarque Stéphane, "qui le font avec humour, d'autres qui font des imitations de Chrirac ou de Poivre d'Arvor".

Ces quelques agents connus de leurs collègues, et ceux dont la révélation du talent est encore à venir, "ne risquent pas grand chose" selon Stéphane. Si l'entreprise peut éventuellement faire un retour, "il n'y aura pas de sanction disciplinaire".

Mais l'homme aux 123 866 tweets préfère nuancer: "si c'était systématiquement publié sur les réseaux sociaux, cela pourrait être différent".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.