Les lycéens en spécialité cirque à Tréguier passent le bac sur scène et en public

Leur épreuve du bac se déroule sous les yeux du public, une situation unique en son genre. Ce mercredi 4 mai, les élèves de terminale, en spécialité cirque au lycée Joseph Savina de Tréguier, passaient leur examen pratique sur la scène du Carré Magique à Lannion, dans les Côtes d'Armor.

Ils sont onze élèves sur la scène du Carré Magique à Lannion. Lieu, pour le moins inhabituel pour une épreuve de bac. Leurs costumes enfilés, ces lycéens de terminale se sont changés en artistes de cirque. L'art circassien est leur spécialité depuis la seconde au lycée Joseph Savina de Tréguier, seul établissement breton à proposer cet enseignement, dispensé dans seulement huit lycées de l'Hexagone. Et le Carré Magique, centre culturel de Lannion est un partenaire privilégié.

"Ce sont des années qui m'ont apporté beaucoup"

"Je suis venu en cirque, parce que j'aimais la danse, le parkour et les acrobaties, se souvient ainsi Maël, un des lycéens du groupe, et c'était ce qui se rapprochait le plus. Et au fil de ces trois années, je me suis rendu compte que ça correspondait vraiment au cirque. Ça m'a fait aimer cette discipline que je ne connaissais pas et que je n'avais pas forcément envie de continuer après !" Il a changé d'avis depuis et sa réinterprétation des Temps Modernes de Chaplin, toute en légèreté, mêle danse,  acrobatie et poésie. Pour Alexandre, qui pratique le tissu aérien, c'est l'image du Peter Pan de son enfance qui lui a donné envie de voler.

L'enseignement cirque représente six heures de cours par semaine, pour ces élèves de terminale, comme n'importe quelle spécialité de la réforme du bac.

Ce sont des années qui m'ont apporté beaucoup, confie Anouk dans un sourire, gracile voltigeuse en duo de porté, des années qui m'ont enseigné plein de choses sur le collectif, sur les créations collectives, sur la création de numéros, sur la technique. J'ai vraiment beaucoup appris, c'est chouette !"

Un spectacle collectif devant un jury

Voltige, mât chinois, équilibrisme, acrobatie, pendant une heure, les numéros s'enchaînent, en solo, en duo ou en trio pour un spectacle collectif. "Depuis la seconde, dès qu'on arrive remarque Gabin, on travaille en groupe tous ensemble. le lien se créé directement et je trouve que c'est très important pour l'épreuve qu'on la passe tous ensemble et qu'on se soutienne sur scène !"

Les lycéens sur le plateau doivent faire la démonstration de leur technique mais aussi de leur interprétation, de la mise en scène et de leur présence, sans négliger la prise de risque. Ce sont les critères de notation du jury, représenté par des enseignants et des professionnels de la discipline, présent eux aussi dans la salle.

Les élèves de terminale, en spécialité cirque au lycée Joseph Savina de Tréguier, passaient leur examen pratique sur la scène du Carré Magique à Lannion, dans les Côtes d'Armor. ©Krystel Veillard - Valentin Le Roux - Emmanuelle Lagrange - France Télévisions

Une technique au service de l'émotion

Dimitri leur professeur pour cette spécialité cirque, les suit depuis la seconde. "Ce que j'ai pu leur dire avant l'épreuve, c'est de prendre du plaisir, souffle t-il. C'est une activité artistique où on prend du plaisir à transmettre une émotion à un public. C'est une spécialité au bac avec beaucoup d'exigences, de rigueur dans les analyses, dans la construction de leur univers artistique. Et maintenant qu'ils en profitent... Surtout après les deux années qu'ils viennent de vivre !" ajoute l'enseignant. En se spécialisant dans les différentes disciplines du cirque au début de leur formation, explique encore le responsable de la formation, les élèves rentrent vraiment dans du travail purement technique. Mais selon lui, la technique doit toujours être au service de l'artistique.

J'essaye de leur faire comprendre qu'apprendre un geste technique, c'est pour pouvoir transmettre un message, une émotion. Une roulade avant pour une roulade avant, ça ne raconte rien. Tout de suite, on essaye de mettre une intention artistique dans le matériau technique.

Dimitri Droujininsky, professeur responsable de la pratique cirque - Lycée Joseph Savina

Hervé Vaysse, chanteur lyrique et artiste de cirque tout à la fois a accompagné les lycéens dans leur préparation. Il les a aidés en particulier pour la mise en scène et pour tous ces petits moments de liaison entre leurs différents numéros, afin de proposer un spectacle unique et cohérent. Une première expérience pour lui dans ce rôle. Et à l'issue de l'épreuve, il se dit particulièrement fier du groupe et de ce qu'ils ont réalisé. "Après un grand moment de stress, confie t-il, beaucoup plus que lorsque je suis moi même sur la scène !". Il rappelle que la veille "On a eu une générale, comme il faut qu'une générale soit, c'est à dire complètement ratée, avec tous les trucs qui vont pas ! Comme ça, on les fait à la générale et le lendemain normalement ça fait une bonne première et là c'était le cas !

Un spectacle en forme d'aboutissement

Un spectacle vraiment réussi pour leur encadrement. Même s'ils ignorent leur note, les élèves sont très émus et heureux de boucler leurs trois années de lycée. Ils viennent, ils le savent de franchir un pas vers de nouveaux horizons. Et cette représentation sur scène symbolise l'aboutissement de la formation, mais aussi le début vers autre chose. Et certains ont bien l'intention de poursuivre dans des écoles de cirque.
Depuis dix ans que la spécialité est enseignée au lycée de Tréguier, une bonne moitié des élèves se dirige ensuite vers des cursus artistiques.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité