Nokia va supprimer 1233 postes en France dont 402 à Lannion

La firme finlandaise Nokia devrait supprimer 1233 postes en France selon des sources syndicales. Le site de Lannion pourrait perdre plus de la moitié de ses effectifs. Il compte actuellement 772 salariés.

Le site de Nokia (Alcatel-Lucent) à Lannion (Côtes d'Armor)
Le site de Nokia (Alcatel-Lucent) à Lannion (Côtes d'Armor) © France 3 Bretagne - F. Leroy

 

C'est une catastrophe. L'entreprise trahit tout le monde.

Bernard Trémulot, représentant CFDT Nokia Lannion

Coup de massue ce matin pour les représentants syndicaux de Nokia (Alcatel-Lucent) à Lannion. 

Ils attendaient encore en fin de matinée des documents d'un comité social et économique (CSE) devant leur apporter des détails du nouveau plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la firme finlandaise. Les premières infos sont cependant tombées : Nokia prévoit 1233 suppressions de postes en France dont 402 sur son site de Lannion.

La firme finlandaise comprend deux sites dans l'Hexagone : un à Nozay dans l'Essonne avec 2895 salariés et un à Lannion avec 772 salariés. En France, la filiale a conservé le nom d’Alcatel-Lucent International. L'équipementier télécoms avait racheté Alcatel-Lucent en 2016. Mais depuis ce rachat, Nokia a déjà entrepris quatre plans sociaux. 

Supprimer ces 402 emplois à Lannion, c'est la dernière étape avant la fermeture du site

Bernard Trémulot, représentant CFDT Nokia Lannion

"402 postes, c'est plus de la moitié des effectifs" s'insurge Bernard Trémulot, représentant CFDT du site de Lannion, "On ne s'attendait pas à un plan d'une telle ampleur. Nokia trahit tout le monde, les salariés, le microcosme économique du coin et le les politiques locaux". Et de rappeler que Nokia avait pourtant "pris des engagements lors du rachat d'Alcatel-Lucent en 2016 sur le maintien des certaines activités en France." "Comme par hasard, ces engagements avec le gouvernement français prenaient fin en juin 2020" conclut le syndicaliste.

Le groupe de télécommunication Nokia emploie 100 000 personnes dans le monde.

Le site de Lannion emploie deux tiers de ses salariés à la recherche et développement. Comme en région parisienne, les employés de Lannion sont à la pointe de la conception et la mise sur le marché des innovations du groupe dans le domaine de la 5G, la cyber sécurité et l’internet des objets. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie technologies entreprises emploi
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter