Records de pluies en Côtes-d'Armor, Paimpol en état de désolation

De Saint-Brieuc à Paimpol sur le Littoral, mais aussi dans les terres comme à Lamballe ou Pontrieux, les chutes de pluie ont été exceptionnellement intenses. Beaucoup de cours d'eau ont débordé engendrant des inondations, des évacuations d'habitants et des dégâts matériels.

Ce dimanche matin à 10h, la vigilance orange de Météo France pour les Côtes-d'Armor a été levée. Elle concernait le risque inondation. En certains endroits du département le soleil est même parfois reparu, mais à Paimpol, l'une des villes les plus touchées, la pluie tombait encore dans la matinée et les prévisions ne sont pas au retour du soleil.

Des inondations en série au nord-ouest des Côtes-d'Armor

Depuis hier les crues ont été nombreuses dans plusieurs villes du département, au fond des rias et sur le littoral, mais aussi dans les terres. Au total les pompiers ont effectué 830 interventions en 24 heures. Des interventions concentrées essentiellement sur les secteurs de Paimpol et Saint-Brieuc. Mais d'autres localités ont été touchées comme Lamballe, Pontrieux, Binic-Étable, Saint-Quay-Portrieux ou encore Guingamp. 
 

Records de pluviométrie sur Saint-Brieuc et Paimpol

Sur l'agglomération de Saint-Brieuc, le Gouët a inondé le quartier du Légué, et à Poufragan le Gouédic a submergé la rocade.
       
Le météorologue Stéven Tual a relevé à Saint-Brieuc les quantités de pluie tombées ces trois derniers jours : que des records!
 Durant cet épisode météo, les Côtes-d'Armor ont été les plus arrosées sur le front Ouest de la tempête Alex. Heureusement, samedi soir les coefficients de marées n'étaient pas au plus fort (85).


La ville de Paimpol en situation grave

Hier le Quinic avait débordé dans un quartier de Goasmeur qui forme une cuvette naturelle en amont du port de Paimpol. Les services techniques avaient tenté de monter une digue mais elle avait cédé

Plus haut en amont, la retenue de Mahalez sur le ruisseau du Quinic, ne suffisait plus à contenir les eaux alors même qu'il allait falloir fermer les clapets coté mer avec la marée montante.
 
Les égoutiers ont aussi rencontré des problèmes techniques avec une vanne sur le bassin de rétention et l'ensablement d'un siphon d'évacuation sur les 2 bassins du port (la chambre à sable). Des travaux justement programmés avant l'hiver, qui sont du coup impossibles à entamer avec cette météo. 

Nouvelle montée des eaux en pleine nuit

Autour de minuit alors que la marée redescendait et que la pluie cessait, le débit du Quinic est remonté contre toute attente. Il a fallu évacuer de nouvelles habitations du quartier du Petit Moulin mais aussi des commerces comme le restaurant de la Marne. Des entreprises de la ZAC ont aussi été sinistrées.

La Maire de Paimpol, Fanny Chappé, espère maintenant que l'État accordera à la commune l'état de catastrophe naturelle.