Ordures ménagères. Dans cette commune, on va éplucher vos poubelles

Trop d'emballages recyclables ou de déchets verts dans les bacs à ordures ménagères... Dans l'agglomération de Dinan, la commune de Plancoêt a été choisie pour une expérimentation cet automne. Si l'on trouve des déchets en vrac à côté des sacs gris, la poubelle sera jugée non conforme.

L’expérimentation commence ce 18 septembre et va se poursuivre jusqu’à la mi-octobre.

Pendant un mois, sur la commune de Plancoët dans les Côtes-d'Armor, le contenu des bacs à ordures ménagères va être épluché, pour vérifier qu’on n’y trouve bien que des sacs gris. 

Parfois des tontes de pelouse dans les poubelles

C’est l’agglomération de Dinan qui lance cette expérimentation à vocation pédagogique pour mieux "responsabiliser les ménages : de trop nombreux déchets verts ou emballages recyclables, se retrouvent dans les ordures ménagères alors qu’ils pourraient être valorisés".

"Les rippeurs ne vont pas ouvrir les sacs, précise Gérard Vilt, le vice-président en charge de la collecte et de la calorisation des déchets. Mais à côté des sacs, en vrac, on trouve parfois des tontes de pelouse ou des bouteilles. On signalera au ménage que la poubelle est non conforme, qu’il y a un dysfonctionnement."

LIRE : Jardinage. Que faire de ses tontes de pelouse si les déchetteries n'en veulent pas

Un mois de pédagogie... et si ça continue, on ne ramasse plus

Pendant un mois, si une irrégularité ou une erreur de tri est constatée dans le bac à ordures ménagères, un autocollant précisant l’erreur de tri, l'irrégularité sera apposée sur le bac concerné et ce dernier sera tout de même collecté.

Lors de la seconde phase, qui débutera le 16 octobre, "le bac ne sera plus collecté s'il ne respecte pas les mesures en vigueur. L’usager sera alors invité à vérifier le contenu du bac et/ou à le trier pour qu’il soit collecté lors de la prochaine collecte".

Limiter l'incinération

À l'agglomération, on explique que la mesure, qui s’inscrit dans le cadre plus large de la refonte de la politique déchets, a notamment pour objectif d'améliorer le tri en sensibilisant les ménages, ainsi que baisser les quantités de déchets mis à l’incinération. 

"C'est ce qui coûte le plus cher", souligne Gérard Vilt. Avec l’augmentation récurrente de la taxe générale sur les activités polluantes, il faut réduire la quantité de nos ordures ménagères résiduelles".

En 2024, la réglementation va obliger aussi à faire le tri à la source des biodéchets de cuisine qui représentent en moyenne 30% des sacs gris, soit 80 kilos par habitant et par an.

"On relancera donc aussi une campagne de distribution de composteurs individuels, poursuit le vice-président de l'agglomération de Dinan. Pour que ceux qui sont en maison individuelle avec un petit bout de terrain puissent faire du compostage de proximité de fond de jardin. Mais cela prendra du temps." 

Un élargissement à l'ensemble de l'agglo ? 

À Plancoët, l’expérimentation de cet automne 2023 pour en finir avec les déchets en vrac dans les bacs d’ordures ménagères fera l’objet d’un bilan. Avant, "si elle s'avère positive, d'être déployée sur l’ensemble de l’agglomération".

La mesure a également pour objectif d'améliorer les conditions d’hygiène et de sécurité des agents de collecte.

Les habitants auront accès à un numéro de téléphone (l02 96 87 72 72.) pour connaître la raison exacte du refus de collecte.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité