• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Saint-Brieuc : des clichés pour dénoncer les discriminations envers les roux

Pascal Sacleux a parcouru la Bretagne pour photographier les roux comme ici à Saint-Brieuc le 21 janvier 2018 / © France 3 Bretagne - K. Cévaër
Pascal Sacleux a parcouru la Bretagne pour photographier les roux comme ici à Saint-Brieuc le 21 janvier 2018 / © France 3 Bretagne - K. Cévaër

Pascal Sacleux est photographe à Rennes. Les mauvaises blagues sur les roux, Pascal en a connu. Il a donc décidé de prendre des clichés de personnes rousses pour les mettre en lumière et combattre ces discriminations. Un Tro Breizh qui passait par Saint-Brieuc ce dimanche 21 janvier.

Par Thierry Peigné

Rendez-vous était donné ce dimanche à Saint-Brieuc, Esplanade Pompidou, à tous les roux qui souhaitaient se faire tirer le portrait. Une photo pour participer au projet du photographe professionnel Pascal Sacleux. Une aventure esthétique d'exposition qui au fil du temps est devenue plus militante sur le droit à la différence.

Combattre les discriminations

Car au-delà de ses photos, Pascal Sacleux cherche à relayer les discriminations auxquels sont soumis les personnes à la chevelure rousse. Ce racisme anti-roux se traduit parfois au quotidien par de mauvaises blagues ou par des moqueries qui font des roux une cible privilégiée d'histoires fantaisistes et de préjugés dégradants depuis la nuit des temps. Des quolibets qui meurtrissent parfois à tout jamais certaines personnes rousses ayant "morflées" durant leur adolescence ou leur jeunesse.

Les roux constituent environ 2% de la population mondiale et 4% des Européens. Ils sont, on l'aura remarqué, plus présents parmi les peuples originaires du Nord et de l'Europe de l'ouest. L'Écosse, avec 13% de roux et rousses, est le pays champion du monde. De plus, 40 % des Écossais porteraient le gène récessif de la rousseur. 

Clichés de roux/rousses pris par Pascal Sacleux
Photographies : Pascal Sacleux


Près de 700 portraits en Bretagne

L'étape briochine de Pascal Sacleux est la dernière d'une tournée qui a duré plus d'un an et demi en Bretagne. Lors de ses précédentes escales à Carhaix, Quimper, Dol-de-Bretagne, Rennes et Vannes, le photographe a emmagasiné plus de 540 portraits et espèrent bien en avoir 700 ce dimanche soir. Dans chaque ville où Pascal Sacleux a posé son pied et son objectif, les roux et rousses, venus parfois de très loin, ont eu plaisir à se laisser sublimer par l'artiste. Lors de son Tro Breizh, le photographe est accompagné de la rédactrice du blog La vie en rousse, Élodie Roux-Guyomard et de la vidéaste Marie-Savine Colin.


Un livre et un festival en préparation

De ce périple, le photographe, la blogueuse et la vidéaste vont en retirer un livre pour leurs semblables, qui sortira en juin 2018 aux éditions rennaises Goater. Un recueil de texte et surtout de clichés qui se veut un livre sur la beauté et la fierté des roux/rousses, ainsi qu'un état des lieux de la condition des personnes rousses en 2018 avec de nombreux témoignages, reflets parfois d'une triste réalité et du malheur ressenti par les roux/rousses.

Pascal Sacleux le promet : tous ceux qui ont été pris en photo seront présents dans le livre, que ce soit en gros plan ou dans une mosaïque. Le photographe travaille aussi à l'organisation d'un festival en l'honneur des roux/rousses le 25 août à Orgères près de Rennes.


Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus