• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Solidarité Paysans aide les agriculteurs en difficulté

Pierre va réduire sa production de 400 truies à 230 / © France 3 Bretagne
Pierre va réduire sa production de 400 truies à 230 / © France 3 Bretagne

Depuis 30 ans, Solidarité Paysans vient en aide aux agriculteurs qui rencontrent des difficultés dans leur exploitation. Evidemment, dans un contexte difficile, les dossiers ne manquent pas, +30% en deux ans. Exemple chez un producteur de porcs à Saint-Nicolas-du-Pélem dans les Côtes d'Armor.

Par S.Salliou

Pierre a appelé l'association Solidarité Paysans il y a déjà plusieurs mois. La situation s'aggravait dans son exploitation de Saint Nicolas-du-Pélem, les factures s'accumulaient, il fallait trouver une solution. Lui en avait une: réduire son cheptel, passer de 400 truies à 230 pour diminuer les coûts. Le projet a été étudié par Solidarité paysans. L'association a alors accompagné l'éleveur de porcs pour renégocier ses prêts auprès de la banque et des fournisseurs.

Cette restructuration ne s'est pas faite sans perte, Pierre a dû licencier ses deux salariés. Depuis, l'un a retrouvé un travail dans le secteur et l'autre s'est reconverti. La femme de Pierre travaillera désormais à ses côtés.


Comment intervient Solidarité Paysans?

L'association intervient seulement quand elle est contactée par l’agriculteur lui-même. C'était le cas de Pierre. Les dettes se sont accumulées, il n’arrive plus à dégager un revenu pour faire vivre sa famille. Souvent, l'agriculteur a déjà épuisé tous les recours. Il a alerté son comptable, son banquier. Des solutions de courte durée ont été mises en place, mais sans réelle efficacité sur le long terme. 

Poser un diagnostic et trouver des solutions

Alors que Solidarité paysans reprend le dossier dans sa globalité. Les interventions se déroulent toujours à deux, un salarié et un bénévole. D’abord, ils écoutent l’agriculteur, son histoire. Ensuite, ils posent un diagnostic de l’exploitation sur le plan financier, économique et social. Et trouvent des solutions ensemble.

Elisabeth Chambry, directrice de Solidarité paysans en Bretagne
330 familles d'agriculteurs sont actuellement épaulées par l'association en Bretagne

Des résultats encourageants

Après un accompagnement qui peut durer entre six mois et trois ans, 70% des agriculteurs parviennent à poursuivre leur activité. Reste la difficulté de prendre son téléphone et de demander de l’aide. Beaucoup d’agriculteurs n’osent pas. Selon la MSA, 30% des agriculteurs touchent moins de 350 euros par mois. En Bretagne, 330 familles d’agriculteurs sont actuellement épaulées par Solidarité paysans. C’est finalement assez peu.

Sur le même sujet

Interview Emmanuel Rollin

Les + Lus

Les + Partagés