Traversée de l'Atlantique à la godille : le Breton Hervé Le Merrer arrivé en Martinique

Après 59 jours passés seul à bord de son embarcation, à traverser l'Atlantique à la godille, voilà le skipper enfin arrivé à bon port.

Par Baptiste Galmiche

Il voulait redonner ses lettres de noblesse à la godille, et c'est réussi. Après 59 jours passés seul à bord de sa petite embarcation de 6,50 mètres, en plein Atlantique, Hervé Le Merrer est enfin arrivé en Martinique, ce samedi 24 février vers 17 h, heure française. Une première mondiale.


Parti des îles Canaries le 28 décembre dernier, après des hésitations dues à la météo, il aura parcouru les 4 860 kilomètres en 59 jours. Une aventure pendant laquelle il a fourni d'intenses efforts, et qui lui aura valu quelques émotions. "Mon stress était de ne pas terminer, qu'il arrive un truc. J'avais tellement envie de l'accomplir qu'il fallait vraiment que j'aille au bout", lance-t-il.

"C'était délicat et dangereux"


L'homme de 58 ans, originaire de Trébeurden (Côtes-d'Armor) et skipper depuis 30 ans, connaît bien la mer. Et l'Atlantique surtout : il l'a traversé à 21 reprises. Mais à la godille, c'est différent. "J'ai eu des surfs incontrôlés dans les grosses vagues. C'était délicat et dangereux. Il y a eu aussi des vagues qui m'ont fait basculer avec ma godille. C'était stressant, parce qu'après il faut se remettre en selle !" lance-t-il.

À l'image d'Hervé Le Merrer, d'autres aventuriers vont-ils tenter la traversée de l'Atlantique à la godille ? À suivre...

A lire aussi

Sur le même sujet

Algues vertes : le décès de Thierry Morfoisse reconnu comme accident du travail

Les + Lus