Coup de vent : 3 500 foyers privés d’électricité en Bretagne

Publié le Mis à jour le

Le vent a soufflé fort ce samedi 8 janvier. Des rafales jusqu’à 148 km/h ont été enregistrées dans le Finistère. Les pompiers ont été mobilisés tout l'après-midi pour des arbres tombés au sol. 3 500 foyers bretons sont privés d’électricité, les équipes d’Enedis sont à l’œuvre pour rétablir le courant.

C'était prévu, mais cela n'a pas empêché les dégâts. Des vents violents ont traversé la Bretagne cette nuit du 8 au 9 janvier 2022. Des rafales jusqu'à 148 km/h à Brignogan dans le Finistère, jusqu'à 117 km/h à Ploumanac'h, dans les Côtes d'Armor. 

Un peu partout dans la région, des arbres ont été déracinés ou cassés par les vents violents. A Rennes, un arbre s'est abattu sur une voiture. 

Dans le Morbihan, les pompiers ont effectué une cinquantaine d'interventions, notamment pour des chutes d'arbres et de câbles électriques.

Des foyers sans électricité

Hier, en fin d'après-midi, Marie-Jeanne préparait le repas quand elle a aperçu un grand éclair au fond du jardin. Quelques instants plus tard, les ampoules se sont éteintes. Elle n'a eu que quelques secondes pou ouvrir quelques uns de ses volets électriques pour ne pas rester complètement dans le noir. Depuis, elle attend le retour du courant. Sans doute avant ce soir rassure Enedis. . 

"Au plus fort du coup de vent, il y a eu jusqu'à 15 000 foyers privés d'électricité" explique Olivier Brossier, adjoint au directeur d'Enedis Bretagne. "Ce 9 janvier, au matin, il n'en restait plus que 3 500. 1 500 en  Ille et Vilaine, 1 000 dans les Côtes d’Armor, 500 dans le Finistère et 500 dans le Morbihan."

300 agents ont été mobilisés pour rétablir les lignes. 

Enedis rappelle qu'il ne faut en aucun cas ni toucher, ni s’approcher d’une ligne électrique à terre. 

Pour tout signalement, l'entreprise publique recommande d'appeler au 09 726 750, suivi du numéro de son département.