• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coupe de la Ligue : Guingamp sort Nice

L'homme du match le gardien guingampais Marc-Aurele Caillard arrête un but de Nice / © YANN COATSALIOU / AFP
L'homme du match le gardien guingampais Marc-Aurele Caillard arrête un but de Nice / © YANN COATSALIOU / AFP

Nice, sans Balotelli, s'est fait sortir de la Coupe de la Ligue dès son entrée en lice, éliminé sur sa pelouse par Guingamp, la lanterne rouge de Ligue 1, vainqueur 3 tirs au but à 1 après un triste 0-0 après le temps réglementaire.

Par AFP

Privé de "Super Mario", sur décision de son entraîneur Patrice Vieira, et sans Youcef Atal et Wylan Cyprien, sur le banc, l'OGC Nice a encore trop manqué de percussion devant des Guingampais bien en place, qui ont mérité leur billet pour les quarts de finale. Ce manque de réalisme, de réussite ou d'agressivité dans les ultimes minutes de jeu des Niçois s'est résumé dans la séance de tirs au but durant laquelle Pierre Lees-Melou, le capitaine Dante, et Christophe Jallet se sont heurtés à Marc-Aurèle Caillard, alors que les trois premiers tireurs guingampais ont transformé, eux, leurs tentatives.
 

Les deux plus mauvaises attaques du championnat (13 buts pour l'OGCN, 12 pour l'EAG) étaient restées muettes durant les 90 minutes réglementaires, avec 2 tirs cadrés seulement de chaque côté. Walter Benitez, l'impeccable gardien azuréen, a été décisif d'entrée en repoussant le coup franc de Yeni Mgbakoko (1e) puis en sortant dans les pieds de Gussouma Fofana, lancé dans le dos de la défense niçoise (20e).
 

Ce n'est qu'une qualif, cela ne rapporte pas de points en L1, où nous en avons bien besoin. Mais pour nous, c'est un vrai plus. Le groupe méritait quelque chose de positif. Marc-Aurèle (Caillard) avait déjà été décisif au tour précédent devant Angers, il l'a été à Nice. Le vestiaire l'a beaucoup applaudi. Il franchit les étapes petit à petit. Benitez  a encore fait comme au Roudourou en championnat, trois arrêts décisifs. Mais je pense que nous avons eu les occasions les plus nettes. On a subi le jeu de possession et de passes de Nice, mais on ne s'est pas fait prendre ou très peu. Nous sommes très contents de passer en quarts. Mais il faut garder la mesure, ce n'est qu'un match de Coupe. (Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Guingamp)


Si la défense bretonne a eu un peu de fil à retordre avec les accélérations d'Allan Saint-Maximin, trop isolé, elle a tenu sans trop de peine un score nul et vierge, comme lors de sa confrontation en Ligue 1 avec Nice. Plus actifs et plus motivés, les Guingampais ont tenu leur cap puis leur qualification avant leur déplacement, samedi, chez les voisins de Monaco.

En quart de final, l'EAG affrontera le PSG. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rapport violence prison de Vezin juin 2019

Les + Lus